Le gouvernement et la MINUSCA saluent l’engagement des partenaires à  soutenir l’accord de Khartoum

0
107
Ange


Bangui, 24 avr. (ACAP)-Le ministre de la Communication et des Média, Porte-parole du gouvernement, Ange-Maxime Kazagui, et le porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro, ont animé, mercredi 24 avril 2019 à  Bangui, une conférence de presse conjointe consacrée aux efforts du gouvernement et des partenaires pour mettre en œuvre l’accord politique de paix et de réconciliation avec les groupes armés.

Dans son propos liminaire, le ministre Ange-Maxime Kazagui a expliqué que suite à  l’accord politique de paix et de réconciliation, le gouvernement a engagé 3 missions à  l’extérieur du pays dont 2 auprès de l’Union européenne pour faire un plaidoyer au sujet de l’accompagnement de plusieurs plans de cet accord.

Il a souligné que la récente visite du président Faustin-Archange Touadéra à  Washington a permis à  la délégation centrafricaine de rencontrer des responsables du ministère de la Défense, de la Chambre du commerce ainsi que de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international.

« 100 millions de dollars d’aide budgétaire ont été accordés à  notre pays par la Banque mondiale ainsi que 45 millions de dollars pour la réalisation du champ solaire et un protocole d’accord entre notre pays et le gouvernement américain qui porte sur les questions de la défense », a-t-il poursuivi.

Le membre du gouvernement a noté qu’après le passage du directeur général de l’ACSECNA à  Dakar, il y a eu la déclaration de mise à  disposition de 140 milliards de francs CFA pour la réhabilitation des infrastructures de l’aéroport international de Bangui M’Poko.

Ange-Maxime Kazagui a aussi annoncé que le gouvernement et les partenaires ont mis en place un groupe qui travaille sur la stratégie de communication de cet accord afin de faire connaître, soutenir et promouvoir cet accord.

Ce groupe travaille de manière à  ce que chacune des parties, notamment la presse, le parlement, le gouvernement, la société civile, la jeunesse, doit être sensibilisée au sujet de son appropriation, a-t-il précisé.

Le porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro, a, quant à  lui, salué l’engagement du groupe international de soutien à  la République centrafricaine (GIS) en vue de la mise en œuvre de l’accord politique de paix et de réconciliation.

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations-Unies, Mankeur Ndiaye, a réaffirmé l’engagement de la MINUSCA en tant que facilitateur de la mise en œuvre de cet accord et à  prendre en compte les 11 priorités du gouvernement pour la mise œuvre dudit accord, a-t-il souligné.

Source : ABangui

Laisser un commentaire