Centrafrique : Le terroriste Abdoulaye Hissein rejoint Moustapha Sabone et Marie-Reine Hassen de la coalition Siriri pour renverser Touadéra

0
67
Abdoulaye


Les terroristes ne chôment jamais dans leur vie, ils sont toujours sollicités pour mener d’autres opérations. C’est vrai ! C’est la réalité de ce que nous connaissons actuellement le redoutable terroriste Abdoulaye Hissein Ramadan de l’ex-séléka qui s’est balancé dans le FPRC étant le coordonnateur politique, puis maintenant et à  la grande surprise de tous, signe un nouveau contrat avec la coalition Siriri de Moustapha Sabone et Marie-Reine Hassen.

En effet, après la signature de l’accord de paix entre le gouvernement et les 14 groupes armés dont le FPRC en fait partie, Abdoulaye Hissein Ramadan implorait Nourredine Adam afin que celui-ci soit désigné et nommé à  un poste de responsabilité. Le chef d’état-major de FPRC Nourredine Adam qui maîtrise bien la mentalité obtuse de son ancien frère de maquis Abdoulaye Hissein, a préféré donné d’autres noms qui sont finalement retenus. Fou furibond ! Abdoulaye Hissein a lancé un ultimatum à  Nourredine Adam qu’il allait mener certaines actions contre les populations civile des régions Nord du pays. Menace que, les jeunes des préfectures de Bamingui-Bangoran et la Vakaga préparaient pour en finir avec Abdoulaye Hissein.

Aux dernières nouvelles, on a appris que le sanguinaire Abdoulaye Hissein qui recrute les mercenaires tchadiens vers Sido et ses environs, adresse une demande de collaboration avec Moustapha Sabone et Marie-Reine Hassen de la coalition Siriri après s’être vu chassé du FPRC suite à  une décision unilatérale de Michel Djotodia et Noureidine Adam.

Le communique de presse publié par la coalition Siriri confirme bel et bien qu’Abdoulaye Hissein n’est plus dans les rangs du FPRC mais plutôt dans la coalition Siriri qui cherche par toutes les voies à  déstabiliser le régime de Bangui.

Ce mercenaire nommé Abdoulaye Hissein Ramadan qui est visé par un mandat d’arrêt de la justice centrafricaine et celui de la Cour Pénale Internationale, se charge désormais des opérations militaires de la coalition Siriri sur le terrain dont celui-ci a planifié déjà  plusieurs opérations terroristes qui seront menées dans le km5, M’brès, Bakala, Bamingui, Kabo, Batangafo et certains villages situés dans la préfecture de Nana-Gribizi.

« Nous sommes contactés par Abdoulaye Hissein qui se dit le chef d’état-major de la coalition Siriri. Des munitions, des véhicules de terrain et armes de guerre nous ont été promis. Il a dit que les dispositions sont déjà  prises au niveau des frontières avec le Tchad et le Cameroun pour que ces matériels arrivent le plus vite possible », a confié un jeune Kabo à  lepotentielcentrafricain.com.

Ce dernier de poursuivre que la coalition Siriri veut passer à  la vitesse supérieure pour se faire entendre afin qu’elle puisse être consultées de temps en temps par les autorités de Bangui.

Si Abdoulaye Hissein entend manœuvrer désormais à  la solde de Moustapha Sabone et Marie-Reine Hassen qui se trouve en France, c’est que celui-ci, selon certaines informations fiables, a pris contact avec certains leaders politiques présents à  Bangui de passer l’assaut final.

Inopportunément pour eux, le ministre de la justice, la direction de la surveillance du territoire, la gendarmerie nationale, la police centrafricaine, le Procureur de la République et le procureur général ont pris déjà  toutes les dispositions qui s’imposent qu’ils répondent de leurs actes terroristes.

Source : ABangui

Laisser un commentaire