Les retrouvailles de la Guinée équatoriale avec la Centrafrique et le Tchad

0
66
Le


Les relations de la Guinée Équatoriale avec la Centrafrique et le Tchad ont connu une année 2018 mouvementée. En 2019, les crispations semblent s’estomper et les signes de bonne volonté ne manquent pas.

La tentative de « coup d’Etat », déjouée par Malabo le 24 décembre 2017, avait provoqué une colère retenue du président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo envers ses homologues centrafricain et tchadien. La présence de plusieurs de leurs ressortissants, dont certains bien connus des deux présidents, dans les instigateurs présumés et arrêtés en était la cause.
La délocalisation du siège de la CEMAC de Bangui à  Malabo, sur décision du président en exercice de la CEMAC, Idriss Deby Itno, le 19 février 2018, avait tendu les relations de Bangui avec Ndjamena et Malabo. Le président tchadien motivait sa décision sur le non-respect des obligations souscrites par l’État centrafricain et son président.
Le réchauffement entre Malabo et Bangui

La situation difficile, tant à  l’intérieur qu’à  l’extérieur du président Touadera l’oblige à  faire les premiers pas ici et là  et surtout vers Malabo d’autant que la Guinée Équatoriale est actuellement membre non-permanent du Conseil de sécurité et l’a présidé en février 2019. La Centrafrique est tellement redevable de l’ONU…Et de la Guinée Equatoriale. Le président Touadera a donc retrouvé le chemin de Malabo et sollicité la bienveillance et l’aide du plus ancien président d’Afrique.

Source : ABangui

Laisser un commentaire