En Centrafrique, les seigneurs de guerre tirent profit de la paix

0
54
Ali


Depuis l’accord de Khartoum, signé début février, les chefs de groupes armés se voient octroyer des postes gouvernementaux ou confier la gestion des régions que leurs troupes occupaient.

Drôle de paix. Lundi, le chef de guerre Ali Darassa montait les marches de la mairie de Bambari, dans le centre du pays, pour y être officiellement nommé «conseiller spécial militaire à  la Primature», avec «rang de ministre délégué».

Pour son intronisation en grande pompe, le leader de l’Union pour la paix en Centrafrique (UPC), un groupe rebelle accusé de massacres répétés contre les populations civiles, était entouré du chef du gouvernement, Firmin Ngrebada, et de Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général de l’ONU pour les opérations de maintien de la paix.

Source : ABangui

Laisser un commentaire