Centrafrique : ‘’’Le Président Touadéra n’a pas trahi », Dixit l’honorable Jean-Symphorien Mapenzi

0
100
L’honorable


Bangui, La somptueuse salle de conférence de l’Hôtel Ledger Plazza a servi de cadre ce vendredi 12 avril 2019, à  une conférence de presse animée les honorables Jean-Symphorien Mapenzi et Mathurin Dimbelé, respectivement premier et deuxième vice-présidents de l’Assemblée Nationale. Certains cadres et militants du Mouvement Cœurs Unis étaient également de la partie.

Cet exercice d’échange avec les professionnels des médias s’inscrit dans le but de l’équivoque sur certaines incompréhensions qui taraudent les esprits des malintentionnés sur l’accord de paix signé entre le gouvernement et les groupes armés.

Ces personnes qui sont contre ce document très capital pour l’intérêt du pays, parlent de la trahison du peuple centrafricain par le président Touadéra par qui, l’honorable Jean-Symphorien Mapenzi a rétorqué farouchement que le président Touadéra qui milite toujours pour le dialogue, n’a pas aucunement fait preuve de ce qualificatif qui lui est collé par la mauvaise foi.

En expliquant point par point cet accord de paix, les députés Mapenzi et Dimbelé ont donné des amples détails sur chaque domaine inclus de ledit document, entre autres, les volets politique, économique, santé, social…qui pour eux, seront mis en œuvre dans les jours à  venir. Autrement dit, l’accord de paix signé, est exceptionnel par rapport à  ceux précédents signés sous d’autres régimes. Car, disent-ils, l’accord de Khartoum a permis au pays de ramener très vite les signataires à  la raison en les impliquant pleinement dans la gestion de la chose publique et ces derniers se sont engagés pour le retour définitif de la paix dans le pays. Et c’est ce qui se passe actuellement sur le terrain avec la libre circulation, la quiétude et la fin des hostilités qui sont effectives.

Comptant sur les journalistes en vue de faciliter la large vulgarisation de cet accord afin de permettre aux populations de s’imprégner de son contenu, l’honorable Mapenzi a indiqué qu’une vaste campagne sera commencée dans les jours à  venir sur toute l’étendue du territoire.

« Le président Touadéra ne peut jamais trahir son peuple. Il n’est pas question de nommer les rebelles dans le gouvernement et autre postes de responsabilité. Ceux qui sont nommés conseillers militaires auprès du premier ministre, ont la chargé à  continuer le processus du retour de la paix dans zones où se basent leurs états-majors. Les FACA, avec l’appui notamment de la Minusca, seront déployés dans zones pour les sécuriser. Les ex-combattants de ces groupes armés vont suivre le programme DDRR qui s’en chargera également de l’effort engagé dans ce sens », a indiqué Jean-Symphorien Mapenzi qui, dans son mot de fin, remercie les pays amis et autres organisations multilatérales qui soutiennent la RCA dans la quête de sa stabilité.

Source : ABangui

Laisser un commentaire