Centrafrique : Grandes révélations faites par Blaise-Didacien Kossimatchi sur les instigateurs qui veulent semer le trouble dans le lundi 15 avril

0
106
Blaise


Bangui, Blaise-Didacien Kossimatchi, l’un des cadres du MCU du président Touadéra, est revenu une fois de plus à  la charge contre les conspirateurs, ceux qui veulent toujours perturber la gouvernance du président Touadéra. Dans une déclaration ce vendredi 12 avril 2019, a révélé des terribles choses au grand étonnement de tous. Ci-dessous, l’intégralité de son propos…

« Je vous remercie pour votre question épineuse Mrs les journalistes. Vous savez, la paix n’a pas de prix et comme disait un grand religieux, le nom de dieu c’est la paix et vous avez vu que depuis l’accession à  la magistrature suprême de l’Etat du Pr Faustin-Archange Touadéra, il n’a cessé de prôner la paix.

C’est pour cela, qu’il a été élu et prêté serment. Il a pris l’engagement de faire de la paix son cheval de bataille et c’est la raison de cet accord de Khartoum signé, c’est lui-même qui avait demandé à  l’union Africaine d’organiser ce dialogue inter-centrafricain regroupant les groupes armés et du coup, ils se sont réunis à  Khartoum. Apres discussion, vous avez vu que ce dialogue s’est soldé à  la signature d’un pacte de paix et comme vous lisez le document, vous allez voir qu’il y’a des engagements de deux cotés (du gouvernement et les groupes armés).

Mais fort et de constater que le gouvernement a déjà  fait 80% de sa part en nommant les représentants des groupes armés aux différents postes de responsabilités. Alors, dit-on que la paix n’a pas de prix, même s’il s’agit de pactiser avec le diable, l’essentiel est que le peuple centrafricain soit en paix. Je ne comprends pas pourquoi d’autres compatriotes malintentionnés continuent à  dire que c’est le Chef de l’Etat qui a vendu le pays, or non ! Napoléon Bonaparte qui disait : « pour connaitre ton adversaire, il faut l’embrasser », c’est-à -dire, il faut que ton ennemi soit prêt de toi pour que tu puisses le contrôler alors que c’est un acte de bravoure et je vous dis que cet Accord exclu définitivement ce qu’on appelle l’amnistie.

Tous ces gens qui sont nommés dans le gouvernement, si la justice les convoque, ils vont aller devant la justice, si c’est la CPI qui les convoque, ils iront idem et c’est pour la CPS. Alors, il ne faut pas tromper le peuple centrafricain que les bourreaux n’iront pas à  la justice.

A cause de la paix, le Chef de l’Etat a préféré le dialogue et non la guerre, voilà  la raison de son engagement pour ce dialogue est dit de paix. Je vous dis qu’au nom de la vérité avec grand V, ces bourreaux iront en prison, même s’ils sont ministres d’Etat, ils ont tués et ils doivent répondre de leurs actes devant la justice.

Secundo, depuis ces derniers temps, il y’a des agitations par-ci et là , surtout parmi certains hommes politiques bien connus, l’un de cet agitateur a déposé plainte à  la Cour constitutionnelle, cette plainte a été purement rejetée, alors maintenant, c’est la société civile qui a pour porte-parole un certain Béninga qui sort de son silence pour distribuer des tracts dans la ville de Bangui, comme quoi le lundi 15 avril 19, il y aura un soulèvement populaire contre le régime et je me demande est ce qu’il pèse bien ce qu’il commet comme acte, je lui dis tout simplement que nous connaissons les auteurs qui sont derrière lui. C’est un truc piloté depuis l’extérieur, c’est l’ancien Président de l’Assemblée Nationale qui a été investi par les députés qui est derrière tout ça et c’est lui qui est aussi derrière Abdoulaye-miskine pour barricader la route à  Zoukombo.

Alors on doit les cités nommément pour que le peuple centrafricain soit au courant. Et il y a un certain Serge Bokassa et Dominique Yandoka, des trafiquants des drogues des stupéfiants depuis la France, qui à  cause de lui beaucoup des panafricanistes ont trouvé la mort dans les maisons carcérales en France. Ce Dominique qui était venu négocier un marché des cartes d’identité nationale, puisqu’il n’a pas fourni les documents appropriés, l’Etat centrafricain a refusé, puisqu’il ne mérité pas ce marché, du coup il devient opposant pour insulter les autorités centrafricaines.

Je vous dis que l’heure est grave, maintenant, nous allons prendre notre responsabilité, la justice prendra également sa responsabilité et tous ceux qui veulent s’agiter le lundi 15 avril 19, la justice centrafricaine connait ceux-là  qui tiennent leurs réunions subversives. Il y’aura des veillées d’armes pour balayer toute éventualité qui adviendra ce lundi.

Concernant le problème d’eau potable que le pays est en train de connaitre, je vous confirme que d’ici peu de temps nous commencerons à  desservir tout le quartier de Bangui en eau potable et elle sera gratuite, ceci est l’engagement de notre gouvernement. Parce que ces fils de diable peuvent en profiter pour tromper le peuple centrafricain que le Chef de l’Etat n’est pas en mesure.

Je pense que le Pr Faustin-Archange Touadéra, est un homme responsable qui connait le problème de son peuple. Voilà  en bref, ce qui est en train de se préparer et nous venons ici pour dénoncer et aussi dire à  Béninga et les autres que la jeunesse ne croisera pas les bras et quand la justice va vous rattraper ça sera l’apocalypse de votre part… ».

Source : ABangui

Laisser un commentaire