Arrivée du commissaire à  la paix et à  la sécurité de l’union africaine (UA), ambassadeur Smail Chergui, et du secrétaire général adjoint des nations unies aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix

0
47
Le


Verbatim des déclarations à  la presse à  l’aéroport international Bangui Mpoko – 14 avril 2019

Commissaire à  la paix et à  la sécurité de l’UA, Smail Chergui

Jean Pierre et moi-même avons décidé, en étroite collaboration avec le Gouvernement, de revenir à  Bangui, dans la suite de l’Accord de paix pour continuer nos efforts pour une mise en œuvre effective, sincère des parties à  cet Accord mais également organiser, le 17, conjointement avec les partenaires importants et le Gouvernement, la session du Groupe International de Soutien à  la Centrafrique. Nous aurons durant cette visite également un déplacement à  l’intérieur du pays qui entre dans les mêmes objectifs : la mise en œuvre de l’accord, la consolidation de la paix et le développement. Je voudrai saisir cette occasion pour remercier, à  travers la ministre des Affaires étrangères, le Président Touadéra et le Gouvernement pour évidemment avoir bien voulu de se joindre à  nous et appuyer ces activités. Encore une fois, nous sommes très heureux de nous retrouver dans une Bangui en paix et qui est tournée vers la consolidation de ce dialogue et du dialogue entre toutes les filles et tous les fils de ce pays. Donc, au nom de l’Union Africaine je peux vous dire que je suis très heureux de me retrouver à  Bangui.

Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix

Bonjour à  tous, moi aussi je voudrai dire que je suis très heureux de revenir avec mon ami Smail Chergui, de l’Union Africaine, à  Bangui. Le maître mot maintenant c’est la mobilisation de tous pour avancer rapidement dans la mise œuvre de l’Accord. Aujourd’hui, il y a une fenêtre d’opportunité, il ne faut surtout pas la laisser se refermer parce qu’elle ne se réouvrirait peut-être pas de sitôt. Et nous sommes là  pour aider à  cette mobilisation, c’est pour ça qu’avec madame la ministre, avec tout le Gouvernement, bien sà»r nous allons rencontrer Son Excellence le Président de la République. Nous allons travailler à  la fois ici à  Bangui comme l’a dit Smail Chergui avec notamment la réunion du Groupe International et le soutien, mais aussi aller sur le terrain, avec encore une fois, un seul but : c’est faire avancer la mise en œuvre de l’Accord qui nécessite un effort de tous, une mobilisation de tous dans la paix évidemment, parce que la violence est incompatible avec la mise œuvre de l’Accord. Je voudrais aussi dire que cette visite a aussi pour objectif de regarder avec tous les partenaires de la République centrafricaine, comment nous pouvons soutenir le plus vite et le plus efficacement possible la mise en œuvre de tous les éléments clés de l’Accord. Donc nous allons avoir ici à  Bangui un dialogue très étroit avec les partenaires, les autres partenaires de la République centrafricaine afin que les soutiens nécessaires soit le plus rapidement mis en œuvre. Merci.

Radio Ndeke Luka (Igor Djeskin Senapaye)

Monsieur Smail Chergui, vous avez soutenu l’Accord de Khartoum, aujourd’hui le Gouvernement est formé, les parties prenantes sont dans ce Gouvernement. Comment réagissez-vous à  cette vague de violences qui se poursuit à  l’intérieur du pays partout, vers Zangba, dans la Nana Mambéré et dans la Haute-Kotto ?

Commissaire à  la paix et à  la sécurité de l’UA, Smail Chergui

Je pense que nous l’avons dit haut et fort que le moment de taire les armes était venu et ça s’applique à  tout le monde. Et c’est l’un des objectifs de cette visite conjointe, c’est faire en sorte qu’on puisse rappeler aux uns et aux autres les responsabilités qui sont les leurs, qui découlent de l’Accord de paix. Donc, nous nous attendons à  ce que la paix, la stabilité et le dialogue se renforcent chaque jour. Nous ne faisons aucune illusion évidemment qu’il y a encore beaucoup de travail à  faire sur le terrain, il y a beaucoup d’investissements à  faire pour rapprocher les cœurs pour définitivement mettre derrière soi cette page hideuse, cette page difficile pour la nation centrafricaine. Donc, nous avons besoin de tous y compris nos amis de la presse pour arriver à  cet objectif. Un des objectifs de cette visite c’est justement de consolider, donner vraiment le primat au dialogue.

Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix

Je voudrai juste dire qu’aujourd’hui la violence c’est la violence contre tout le peuple centrafricain, parce que tous ceux qui utilisent la violence en ce moment mettent en péril cet Accord, qui est la seule chance pour que la paix revienne en République centrafricaine. Evidemment nous allons aussi nous mobiliser pour lancer cet appel et inciter chacun à  prendre ses responsabilités car le moment vraiment est venu de se tourner vers la mise en œuvre de l’Accord, qui est vraiment la chance de retour à  la paix.

Source : ABangui

Laisser un commentaire