Centrafrique: l’accord de paix de Khartoum fragilisé par la chute d’el-Béchir?

0
88
Le


Le président Faustin-Archange Touadéra a assuré vendredi 12 avril sur l’antenne de RFI que l’accord de paix centrafricain signé à  Khartoum en février dernier n’était pas remis en cause par la destitution d’Omar el-Bechir. Mais certains groupes armés ne l’entendent pas de cette oreille.
Pour l’Union africaine, la réponse est claire : c’est non. On rappelle que les garants de cet accord restent l’UA et la Communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC), comme inscrit en préambule du texte signé à  Khartoum.

Même son de cloche du côté des ministres centrafricains issus des groupes armés et qui doivent leur poste à  cet accord.

Pour Dieudonné Ndomaté de l’aile Ngaïssona des anti-balakas, « l’Union africaine est là  pour garantir le processus de paix ».

Souleymane Daouda, ministre de l’Élevage et membre de l’UPC lui estime que « les accords de Khartoum ont été signés entre Centrafricains et que cela ne concerne pas les Soudanais ».

Source : ABangui

Laisser un commentaire