Centrafrique : « Trop c’est trop », Dixit Petit Delphin Koto de la COSCIPAC

0
93


Une réunion d’échange et de communication sur la situation qui prévaut dans le pays, a été organisée le mercredi 10 avril 2019, par la coordination de la société civile pour la paix en Centrafrique (COSCIPAC) et les coordinateurs des huit arrondissements de la ville de Bangui et ceux des Communes de Bégoua et Bimbo.

Petit-Delphin koto, coordonnateur général de la COSCIPAC n’est pas passé par quatre chemins pour dénoncer les multiples agitations de certains leaders de la Société civile hostile au pouvoir de Bangui et certains groupes armés qui, après la signature d’accord de paix le 6 février dernier. Cette intervention fait suite, à  la demande d’une marche pacifique lancée par le GTSC le lundi prochain.

Le coordonnateur de la COSCIPAC exhorte la population de ne pas obéit à  ce mot d’ordre du GTSC, qui selon lui, est un appel à  désobéissance civique. Ce dernier demande par ailleurs aux autorités judiciaires de prendre leurs responsabilités en vue de traquer ces « déstabilisateurs » devant la justice, afin qu’ils puissent répondre de leurs actes. Sinon la COSCIPAC, pour sa part, prendra ses responsabilités le jour-j.

Contrairement à  ce que fait le GSTC « le rôle de la société civile n’est pas de mobiliser les gens à  sortir dans la rue, mais plutôt de passer les messages de paix afin d’éviter le désordre dans un pays qui vient de traverser une crise durable », conclu en terme de cette rencontre, Petit-Delphin Koto de la COSCIPAC.

Source : ABangui

Laisser un commentaire