Centrafrique : le PM demande l’accélération de la procédure judiciaire des rebelles du FDPC

0
55
Le


Le Premier ministre centrafricain, Firmin Ngrébada, a instruit les services judiciaires pour qu’ils accélèrent la procédure de traduction devant les tribunaux des éléments rebelles du mouvement armé centrafricain dénommé Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) dirigé par Martin Koumtamadi alias Abdoulaye Miskine, ayant longtemps organisé un blocus sur le corridor Bangui-Garoua-Boualaï et capturés par les militaires des Forces centrafricaines (FACA), a-t-on appris mercredi auprès de la primature.

Ces éléments rebelles, capturés, sont d’abord acheminés dans la ville centrafricaine de Bouar (ouest) puis déférés dans un service de la gendarmerie dans la capitale centrafricaine, la Section de recherche et d’investigation (SRI).

Le Premier ministre qui s’est rendu ce mercredi dans les locaux de la SRI, a regretté que la plupart des combattants appréhendés provenaient expressément des localités de l’extrême-nord de la République centrafricaine, notamment Kabo, Batangafo, Moyenne Sido, ne sachant pas pour quel objectif ils devraient créer des troubles au village de Zoukombo (ouest).

Quelques jours seulement après la formation du premier gouvernement de M. Ngrébada au début de mars, les éléments rebelles du FDPC ont organisé un blocus sur le corridor Bangui-Garoua-Boulaï, vital pour l’approvisionnement de la capitale centrafricaine en produits d’importation.

Le 5 avril dernier, des casques bleus voulant négocier avec ces rebelles pour dégager la voie ont essuyé des tirs, selon le Premier ministre, les poussant à  la riposte.

Source : ABangui

Laisser un commentaire