Egypte – Etats-Unis : pour Trump, al-Sissi fait du «très bon travail»

0
82

En visite aux Etats-Unis, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi s’est entretenu pour la seconde fois, mardi 9 avril à la Maison-Blanche, avec son homologue américain Donald Trump. Les deux chefs d’Etat ont passé en revue l’état de la coopération bilatérale entre les deux pays, ainsi que les moyens de renforcer les relations, notamment en matière économique et de lutte contre le terrorisme.

Le président américain Donald Trump apprécie beaucoup son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi, et ne rate aucune occasion de le faire savoir. Mardi dernier à la Maison-Blanche, les deux chefs d’Etat se sont entretenus en marge de la visite qu’effectue le président égyptien aux Etats-Unis.  «Nous avons beaucoup de choses très importantes à discuter sur le plan militaire et aussi commercial», a indiqué le président américain avant d’ajouter que les deux pays sont de bons partenaires commerciaux. «Nous travaillons ensemble et je pense qu’il n’y a jamais eu une meilleure relation entre l’Égypte et les États-Unis qu’aujourd’hui», a également déclaré Donald Trump qui a tenu à saluer «le bon travail» que fait le président al-Sissi, en réponse à une question sur les réformes constitutionnelles engagées par le chef de l’Etat égyptien pour se maintenir au pouvoir au-delà de ses deux mandats.

«Ma visite de deux jours aux États-Unis a été fructueuse à tous les niveaux. J’ai été ravi de rencontrer le Président Trump avec qui nous avons parlé de sujets très importants et beaucoup de dossiers d’intérêt commun», s’est félicité le président égyptien al-Sissi, avant de saluer «la capacité d’écoute» de son hôte.

Lire aussi : Réforme de la constitution : Al Sissi, le Pharaon qui veut régner deux décennies sur l’Egypte

Echanges économiques et lutte contre le terrorisme

Selon un communiqué de la présidence égyptienne, l’entretien entre les deux chefs d’Etat a été l’occasion de faire le point ainsi que d’aborder les perspectives pour la coopération entre les deux pays. Donald Trump et Abdel Fattah al-Sissi ont ainsi mis l’accent sur l’important d’intensifier la coopération et la coordination entre les Etats-Unis et l’Egypte, ce qui selon la même source, «contribuera aux efforts visant à rétablir la sécurité et la stabilité dans la région du Moyen-Orient».

Le président américain a ainsi assuré son hôte que son administration est disposée à renforcer la coopération bilatérale entre Le Caire et Washington et d’améliorer la coordination et les consultations stratégiques déjà solides en entre les deux pays. A cette occasion, rapporte la présidence égyptienne, Donald Trump a rappelé «l’importance du rôle central joué par l’Égypte dans la région», en matière de maintien de la paix et de la sécurité dans le Moyen-Orient.

Au cours de l’entretien, les deux présidents ont également abordé l’état de la coopération économique entre les deux pays. Ils ont décidé de promouvoir les échanges commerciaux notamment les investissements des entreprises américaines en Égypte. Donald Trump a aussi salué les réformes économiques mises en œuvre par entreprises par le président al-Sissi depuis son arrivée au pouvoir en 2014. Le président américain a plaidé auprès de son homologue sur l’importance de parvenir à un accord sur le dossier du barrage de la Renaissance en Ethiopie afin de préserver les droits à l’eau du peuple égyptien tout en prenant en respectant le droit international et en prenant en considération les intérêts des trois pays impliqués dans le contentieux c’est-à-dire l’Egypte, le Soudan et l’Ethiopie.

Lire aussi : Egypte-USA : la « première » alliance africaine de Trump bat de l’aile

C’est la seconde rencontre à la Maison-Blanche entre Trump et al-Sissi qui est le président en exercice de l’Union africaine (UA). Malgré les critiques du Congrès américain et de certaines ONG internationales sur la question sensible des droits humains, le président américain a occulté le sujet. Il faut dire à ce sujet que l’Egypte est un partenaire stratégique des Etats-Unis dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et le président américain a tenu aussi à saluer les efforts du pays en matière de lutte contre le terrorisme, qui selon Trump, «constitue la plus grande menace pour la paix et la sécurité internationales».

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire