Nana Mambéré : Un commandant du FDPC Capturé par les FACA au village Foro suite à  un combat

0
70
Le


Les Forces Armées Centrafricaines (FACA) ont arrêté ce lundi 8 avril au village Foro le nommé Gaba, le commandant du FDPC d’Abdoulaye Miskine. Outre cette arrestation, le bilan provisoire de cet affrontement fait état de trois morts.

Selon les informations, les combats se sont déroulés tôt ce lundi. Tout serait partie d’une opération menée par les FACA au village Foro, lieu de refuge du commandant du FDPC Gaba qui reçoit des soins traditionnels, après une fracture de la jambe.

Après quelques échange de tirs, le commandant Gaba du FDPC a été finalement capturé, trois de ses gardes rapprochés ont été tués par les forces loyalistes. Les autres éléments armés se sont dispersés en brousse. Déjà  samedi 6 avril, deux éléments du FDPC ont été arrêtés et conduits à  Bouar par des gendarmes centrafricains.

Pour l’instant, la peur gagne l’esprit des passants. Les véhicules du commerce, des organisations non gouvernementales et autres engins des particuliers ont de la peine à  emprunter l’axe. L’armée centrafricaine appelle la population de Zoukombo et ses environs à  regagner leurs villages.

Depuis la semaine dernière, des affrontements ont régulièrement opposé les éléments du FDPC aux casques bleus ainsi qu’aux FACA sur ce corridor après l’attaque de la base de ces hommes armés vendredi 5 avril.

Des indiscrétions font savoir que les hommes d’Abdoulaye Miskine grimpent sur des arbres pour tirer sur des véhicules. Pour illustration, samedi 6 avril, les éléments du FDPC ont tendu une embuscade aux forces onusiennes du contingent camerounais de passage à  Zoukombo. Le bilan aurait fait état d’un mort et d’un blessé dans les rangs des soldats de la paix. Contacté, le porte parole de la Minusca Vladimir Montéiro parle d’un blessé dans les rangs de la force onusienne.

La recrudescence de l’insécurité sur ce corridor inquiète de nombreux centrafricains. Ils estiment qu’un danger guette le pays. Si rien n’est fait, la capitale Bangui sera asphyxiée. La route Bangui-Douala reste aujourd’hui l’unique voie qui dessert la RCA.

Source : ABangui

Laisser un commentaire