Fracture démocratique facteur aggravant du déficit de l’État en RCA

0
43
Elections:


La République centrafricaine, de par sa constitution, a opté pour la démocratie comme mode d’organisation et de gestion de la chose publique. Dans ce schéma, la meilleure mixture consiste de plus en plus en un transfert plus ou moins optimal de compétences et de capitaux de l’État vers les collectivités publiques en vue d’atteindre les objectifs socio-économiques escomptés.

En République centrafricaine le modèle démocratique présente depuis fort longtemps une grave anomalie que nous allons essayer de mettre en évidence à  partir d’une représentation en escalier.

En effet, le modèle démocratique de la Centrafrique peut être perçu comme un escalier où l’on trouve à  la toute première marche les chefs de quartier et chefs de village, à  la seconde marche se situent les conseillers municipaux, la marche suivante consacre les maires, la 4e marche est réservée aux députés et au sommet se trouve le Chef de l’État.

Source : ABangui

Laisser un commentaire