En Centrafrique, une « rivière en ruines » à  cause d’entreprises minières chinoises

0
82


Notre Observateur à  Bozoum, une ville à  l’ouest de la Centrafrique, nous a fait parvenir des images montrant les dégradations des berges et du lit de la rivière Ouham. Il accuse une société minière chinoise d’en être responsable. Le 25 mars, le ministère des Mines a suspendu les activités de quatre entreprises chinoises basées à  Bozoum pour « manquement aux obligations relatives à  la protection de l’environnement ».

« La rivière est en ruine »

Sur les photos et les vidéos prises par le père Aurelio Gazzera, missionnaire à  Bozoum, la rivière Ouham ressemble à  un chantier : son niveau est très bas, ses berges sont ravagées.

Depuis décembre 2018, une dizaine de sites de recherches d’or ont été ouverts dans la région de Bozoum : neuf au nord sur l’axe Bozoum – Paoua et plusieurs autres sur les axes Bozoum – Bouar à  l’ouest, et Bozoum – Bossangoa à  l’est. Les sociétés minières qui exploitent ces sites sont des entreprises chinoises dont j’ai déjà  croisé les dirigeants à  Bozoum.

Source : ABangui

Laisser un commentaire