Les Forces de Sécurité de l’Intérieure remportent la coupe de la cohésion sociale face aux conducteurs de moto-taxi et bus

0
74
Des


Bangui – les Forces de sécurité intérieure (FSI) ont remporté, vendredi 5 avril 2019 à  Bangui, le trophée dénommé « coupe de la cohésion sociale » devant les conducteurs de moto-taxi et bus sur le score de 1 but à  0, en présence du ministre de l’Intérieur chargé de la Sécurité publique, le général de brigade Henri Wanzet Linguissara.

Cette coupe s’inscrit dans le cadre des journées portes ouvertes baptisées « journées de communication et de relations publiques ».

Le capitaine des conducteurs de moto-taxi, taxi et bus, Yannick Konganza, a affirmé que ce match rentre dans le cadre de la cohésion sociale et du vivre-ensemble car, après les crises à  répétition qui ont secoué le pays, il y a un climat de méfiance entre la population civile et les Forces de Sécurité intérieure (FSI).

Selon lui, les Forces de Sécurité intérieure sont appelés à  être toujours à  côté de la population pour les éduquer, les moraliser les orienter vers l’accalmie et la quiétude en vue de contribuer au retour d’une paix véritable et que chaque Centrafricain est appelé à  vaquer à  ses occupations quotidiennes.

Quant au capitaine des Forces de Sécurité intérieure (FSI), le lieutenant de gendarmerie Lelong, le sport unit le peuple, la population civile d’hier a un climat de méfiance vis-à -vis de la police et de la gendarmerie. Ce trophée remporté par les Forces de Sécurité intérieure est synonyme de cohésion sociale entre les civils et les FSI qui ont une mission régalienne de police de proximité.

La police et la gendarmerie s’intéressent à  la population en vue de relever le défi et tourner la page sombre de l’histoire de la République Centrafricaine, a-t-il souligné.

Il faut rappeler que cette cérémonie été agrémentée par des stands, des jeux de questions -réponses, des visites et des dons aux jeunes et aux orphelins.

Cette cérémonie met un terme à  3 journées portes ouvertes dont l’objectif est de favoriser aussi bien le rapprochement que la collaboration entre la police, la gendarmerie et la population, d’une part, et d’autre part, expliquer les rôles et missions de la police et de la gendarmerie aux populations.

Source : ABangui

Laisser un commentaire