Lancement à  Dongoubou des activités d’exploitation minière semi-mécanisée de la société Caro-Mining

0
87


Bangui – Le promoteur de de la société minière Caro-Mining, Jean-Paul Bitoumou-Betolo, a lancé, jeudi 4 avril 2019 à  Dongoubou, dans la sous- préfecture de Boganda (200 km à  l’ouest de Bangui), ses activités d’exploration et d’exploitation semi mécanisées de diamants.

L’objectif de Caro-Mining est de présenter ses activités d’exploration et d’exploitation aux autorités administratives et aux notables de la localité.

Jean-Paul Bitoumou-Betolo a indiqué que sa société minière a une politique orientée vers l’aspect social et qui l’oblige à  prendre en compte les droits coutumiers des populations environnantes ainsi que la conservation des forêts.

« Nous avons également une politique de promouvoir le développement social de la commune de Boganda afin que la population puisse contribuer à  leur manière au développement de leur localité car nous sommes un apport extérieur qui facilite l’explosion de ladite commune », a-t-il déclaré.

Après l’exploitation des minerais, la société a l’obligation de tenir compte du volet social et environnemental, en remettant les sites dans leur état initial, a souligné le promoteur de Caro-Mining.

Il a par ailleurs exhorté la population environnante à  s’intégrer massivement au Caro-Mining afin de travailler dans la cohésion sociale pour l’épanouissement la commune de Boganda, en général, et de Dongoubou, en particulier.

Le chef du village Dongoubou, Jean-Claude Katta, s’est réjoui de l’implantation dans sa localité de cette société minière dont tous les employés sont recrutés sur place.

Il convient de signaler que le lancement des activités de Caro-Mining intervient au moment où le gouvernement centrafricain fait preuve d’une grande sévérité envers les détenteurs de permis miniers.

Le 4 février dernier, un arrêté du ministre des Mines, Léopold Mboli Fatrane, a ordonné la saisie conservatoire des équipements de la société chinoise Zighou Mining pour, entre autres, la non livraison de la contribution en nature comme convenu dans la convention minière entre l’Etat centrafricain et la société.

Source : ABangui

Laisser un commentaire