Smart City Expo Casablanca : l’intelligence artificielle au cœur de la 4e édition les 17 et 18 avril

0
123

La 4ème édition de la Smart City Expo Casablanca se déroulera les 17 et 18 avril avec comme thématique majeure, l’intelligence artificielle (IA) et les opportunités qu’elle offre pour l’amélioration des conditions de vie et de travail urbaine. Cette année, c’est Bangkok la capitale de la Thaïlande, qui est la métropole invitée d’honneur de l’évènement qui accueillera des décideurs, responsables municipaux, partenaires et spécialistes de l’écosystème Smart City.

L’intelligence artificielle (IA) sera au cœur de la 4e édition de la Smart City Expo Casablanca qui se tiendra les 17 et 18 avril dans la métropole marocaine.

«Avec ce thème, l’édition 2019 de Smart City Expo Casablanca a pour objectif de démystifier la thématique de l’intelligence artificielle et mettre en lumière le potentiel incontestable qu’elle offre pour améliorer la qualité des services urbains et la qualité de vie des citoyens », a expliqué Abdelaziz El Omari, le président du conseil de la ville de Casablanca lors de la conférence de presse de présentation de l’événement, le jeudi 4 avril.

Selon les organisateurs, l’événement qui est porté par la ville de Casablanca en collaboration avec le ministère marocain de l’intérieur et plusieurs partenaires, vise aussi à ouvrir de nouvelles opportunités d’innovation et de création de nouveaux métiers à l’écosystème « Smart City Casablancais », avec toutes ses composantes institutionnelles, socio-économiques, universitaires et société civile. « La thématique de cette année s’articulera autour de la ville intelligente par ses citoyens, de l’IA et la co-construction d’une ville Smart, de l’accélération de la transformation digitale à travers les outils économiques et juridiques et de la résilience urbaine ainsi que la durabilité territoriale renforcées par l’IA », a poursuivi le maire El Omari.

Lire aussi : Le Maroc, pionnier de la smart city en Afrique ?

Bangkok, ville à l’honneur

Cette année, c’est la capitale thaïlandaise, Bangkok, qui sera invitée d’honneur de cette édition. Un choix qui entre dans le cadre du Traité d’Amitié et de Coopération signé en 2016 entre le Maroc et l’ASEAN, une organisation politique, économique et culturelle regroupant dix pays de l’Asie du Sud-Est, qui est actuellement présidée par la Thaïlande ; et la candidature du Royaume pour l’obtention du Statut de « Sectoral Dialogue Partner » au sein de l’organisation.

Lire aussi : Smart Cities : des villes connectées à la réalité africaine

Il s’agit aussi de mettre en lumière le développement de cette métropole qui en quelques années s’est considérablement développée, réussissant à faire face à d’importants défis d’ordre environnemental et démographique. Avec une position géographique stratégique, de solides infrastructures et une jeunesse consciente des enjeux du nouveau millénaire, Bangkok s’est dotée d’un plan de développement 2013-2032 qui a été initié en vue de transformer la capitale en « une ville durable et agréable à vivre pour ses habitants ».

La transformation de Bangkok en Smart City entre également dans le cadre de l’initiative gouvernementale Thaïlande 4.0. En effet, le pays s’est fixé l’ambitieux objectif de créer pas moins de 100 villes intelligentes au sein de ses frontières au cours des deux prochaines décennies. La stratégie a été bâtit autour de 4 champs d’actions dont la construction d’une économie fondée sur la créativité et l’innovation, la création de valeur ajoutée et mieux respectueuse de l’environnement, le bien-être des citoyens et des investissements massifs dans les infrastructures de transports.

Echanges, exposition et Hackathon

Après le succès auprès des professionnels et du public, des précédentes éditions de 2016, 2017 et 2018, celle de 2019 s’annonce également sous de bons auspices. En trois ans et selon les organisateurs, Smart City Expo a rassemblé plus de 20.000 participants, 255 intervenants d’horizons divers, et de très nombreuses délégations nationales et étrangères ; 82 villes y étaient représentées. « Avec un concept et avec un modèle de gestion urbaine fondé sur une approche collaborative et centré sur le citoyen, Casablanca occupe aujourd’hui une place de choix sur l’agenda des événements Smart City à l’échelle internationale », a souligné lors de la conférence de presse, Mohamed Jouahri, DG de Casa Prestations, une société de développement local relevant du conseil de ville de Casa et organisatrice de l’événement.

Lire aussi : Africa Convergence 2018 : smart cities et transformation digitale en Afrique, un virage décisif à négocier

A l’image des précédentes éditions, Smart City Africa Casablanca est composé cette année de deux événements majeurs distincts dont les objectifs sont complémentaires. Il s’agit du Smart City Expo Casablanca destiné aux professionnels et Smart City Connect Casablanca, une série d’événements grand public. Le Smart City Expo Casablanca est un espace d’échange entre acteurs spécialisés du monde entier, et verra cette année la participation d’intervenants de renommée internationale, dont des experts, des représentants de gouvernements, de villes, d’universités, de la société civile, de grandes sociétés et d’organisations.

Au programme des échanges, des panels de présentation et des tables rondes animés autour plusieurs thématiques stratégiques notamment la transformation digitale, la ville inclusive et collaborative, la planification stratégique et le développement durable, l’innovation citoyenne et les technologies civiques et enfin la gouvernance et finance.

L’événement sera par la suite suivi, les 20 et 21 avril, de la Smart City Hackathon 2019, une compétition pour les ingénieurs et développeurs qui consiste en un brainstorming pour innover et relever les défis du développement urbain de Casablanca. Après la réussite de l’édition précédente qui s’est tenue sous le thème de la mobilité, le Smart City Hackathon lance, cette année, un nouveau challenge consistant à encourager le développement du concept Smart City dans la métropole, à travers l’intégration de l’intelligence artificielle dans le quotidien urbain de ses citoyens.

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire