mardi, juin 25, 2019
Accueil Santé Centrafrique : Centrafrique en zone rouge parmi les 3 premiers pays sur...

Centrafrique : Centrafrique en zone rouge parmi les 3 premiers pays sur 72 pays en matière de santé maternelle et infantile

0
201

BANGUI, 04 Avril 2019(RJDH)—En prélude à la journée mondiale de la santé célébrée le 07 Avril de chaque année, Médecins Sans Frontière(MSF), a organisé ce jeudi 04 Avril 2019 un point de presse pour brosser les enjeux et les défis auxquels le MSF y a fait face au cours de l’année précédente. Une occasion pour l’organisation de souligner que parmi les 72 pays que couvre le MSF, la RCA est parmi les 3 premiers pays dont le taux de la mortalité maternelle et infantile est en hausse.

Le but de cette rencontre riche en discussion était de présenter aux différentes communautés centrafricaines à travers les médias, les activités médicales réalisées par MSF en faveur de la population centrafricaine en 2018 et les défis sur le terrain.

L’ONG MSF a profité de cette occasion qui verra dans 3 jours la commémoration de la journée mondiale de la santé pour montrer le rôle qu’il joue en œuvrant dans le domaine de la santé en République Centrafricaine surtout dans les zones où il s’est déployé pour y apporter soins aux populations meurtries par les violences et qui font face au manque des structures sanitaires appropriées.

Se basant sur les statistiques de l’OMS de 2015 indiquant que le taux de mortalité maternelle en Centrafrique est de 882/100.000 naissances vivantes, plaçant la RCA au 2ème rang mondial du taux le plus élevé, MSF veut rappeler qu’il reste beaucoup à faire.

Selon les sources officielles partagées par le Ministère de la santé et de la population Centrafricain, « les complications des avortements constituent l’une des premières causes directes de mortalité maternelle (31,25% dans la répartition des décès maternels par types de causes directes des décès maternels dans les FOSA assurant les SOUC, Étude SONU 2010) ».
Une manière pour le MSF de dire que tous les indicateurs médicaux sont en rouge en matière de la mortalité maternelle et infantile, Omar Arenza, Chef de mission MSF Espagne, explique comment est la situation actuelle de la santé en RCA.

«La situation de la santé en République Centrafricaine reste très fragile et critique. La Centrafrique est le 2ème pays avec le taux de mortalité le plus haut dans la santé maternelle et 3èmepays le plus haut en matière de la santé infantile. Donc cela nous préoccupe énormément en plus le pays présente le taux de prévalence élevé du VIH dans l’Afrique centrale et le VIH représente aujourd’hui l’une des causes de mortalité chez les adultes », a indiqué le Chef de Mission MSF Espagne.

La Politique Nationale de la Santé de la Reproduction de 2015 a défini comme objectif général de « Contribuer à l’amélioration de la santé de la reproduction pour assurer à la population un meilleur cadre de vie de chaque individu (…) », notamment à travers la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile.

Le Plan d’Urgence de l’Initiative Conjointe 2018-2020 pour l’Accélération de la Réduction de la Mortalité Maternelle et Infantile en République Centrafricaine (RCA) a renforcé cette priorité, avec pour engagement de « réduire de 30% d’ici à 2020 le ratio de la mortalité maternelle, néonatale, infanto-juvénile par rapport au niveau de 2010 ».

MSF présent en Centrafrique depuis deux décennies aujourd’hui espère qu’au-delà de son appui, que ces objectifs soient atteints pour le bien-être de la population centrafricaine

Source : RJDH

Laisser un commentaire

WP2FB Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :