jeudi, juillet 18, 2019
Accueil Societé Centrafrique : La ville de Paoua accueillera une mission conjointe ONU-CEEAC

Centrafrique : La ville de Paoua accueillera une mission conjointe ONU-CEEAC

0
80
Brigade de gendarmerie territoriale de Paoua

Bangui, 03 Avril 2019 (RJDH)— Le représentant spécial du Secrétaire général des nations unies pour l’Afrique centrale, François Lanceny Fall, et le Secrétaire général de la CEEAC, Ahmad Allam-Mi, séjournent depuis hier à Bangui. Cette visite de travail vise à soutenir la mise en œuvre de l’accord de Khartoum. Ils rencontreront plusieurs personnalités du pays dont le chef de l’Etat, des leaders des groupes armés. Une visite à Paoua est aussi prévue demain jeudi 4 avril.

Une fois de plus encore, la communauté internationale réaffirme son soutien au gouvernement centrafricain qui a réussi à arracher un accord de paix avec les groupes armés pour un retour définitif de la paix dans le pays. Puisque le processus a été soutenu résolument, faut-il le rappeler par les Institutions régionale continentale et internationale.

C’est ce qui a été dit par le secrétaire général de la CEEAC, Ahmad Allam–Mi, dès son arrivée à Bangui, « Ce qui nous amène à Bangui, c’est de faire une concertation avec les autorités Centrafricaines et ses différents partenaires présents sur le territoire national en vue de la mise en œuvre des accords de Khartoum et ses perspectives », a-t-il rappelé.

Faille-t-il le souligner, c’est la toute première visite enclenchée par la CEEAC et le bureau des Nations Unies pour l’Afrique Centrale qui démontre leur soutien au peuple Centrafricain.

Cette visite de trois jours conduira la mission à Paoua. Pourquoi ? Le représentant de l’UNOCA, François Lanceny Fall, indique que la visite à Paoua est de palper du doigt la question de la gestion des transhumances qui constituent l’une des principales sources de conflits intercommunautaires pas seulement en République Centrafricaine mais aussi, dans l’ensemble de la sous-région de l’Afrique Centrale. « Nous attachons beaucoup de prix à cette question de transhumance. Nous irons à Paoua pour mieux appréhender cette question ».

Il a aussi ajouté que pour le moment, « Une importante délégation de la commission sous régionale qui s’occupe de la sécurité est en train de siéger au Tchad et en République Démocratique du Congo pour définir des palliatifs à la problématique des conflits générés par la transhumance dans la sous-région ». C’est le signe que les Nations Unies et la CEEAC sont engagés à appuyer la République Centrafricaine dans la résolution de la crise que connaît le pays.

Il convient de souligner que le secrétaire général de la CEEAC a affirmé que l’accord signé est radieux et se tient sur de bons pieds, selon ses propres termes. Qu’ « il est fort probable qu’il va emprunter les rails pour aboutir au bon port, tout en consolidant les acquis de la paix qui sont déjà disponibles pour le peuple Centrafricain ».

Source : RJDH

Laisser un commentaire

WP2FB Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :