Centrafrique : La bonne méthode de Touadéra et Ngrébada pour la paix qui va doucement et sà»rement

0
76
Le


u’est-ce qu’il faut retenir de concret de la méthode du régime Touadéra qui œuvre pour la paix et la cohésion sociale en Centrafrique ? Qui sont ceux qui ne comprennent rien de la stratégie qu’utilisent le président Touadéra et son premier ministre Firmin Ngrébada ? Voilà  autant de question qu’il faut se poser à  l’heure où certains compatriotes interprètent faussement ce qui se passe ce moment avec la main tendue du Chef de l’Etat à  certains fils du pays qui, entre temps, prenaient des armes pour se faire entendre.

Le premier ministre Firmin Ngrébada qui a su traduire dans les faits la vision du président Touadéra, reste toujours serein et déterminé à  poursuivre les engagements de celui-ci durant son règne à  la tête du pays. A en croire le Chef du gouvernement centrafricain, le moment sensible que traverse le pays ne permet pas de brailler inutilement pour jeter l’huile sur le feu. Donc, les actes comptent, les gestes sont nécessaires et les paroles sont jouent son rôle également.

Depuis plus de trois ans, le régime Touadéra met en pratique ses engagements en vue du rétablissement de la sécurité, la paix, de la cohésion sociale voire la reconstruction nationale qui est une réalité dans tout le pays. C’est dans cette dynamique que le président Touadéra ne perd pas de vue ceux qui ne se sont pas encore engagés véritablement à  sa vision politique. « La voix de chaque personne compte » pour le président Touadéra.

Son premier ministre Firmin Ngrébada qui met en œuvre cette vision attachante pour le développement de la RCA n’a aucune ambition de désisté face à  ceux-là  qui veulent le pays à  feu et à  sang. Toutes les dispositions sont donc développées pour convier et impliquer les filles et fils du pays dans la gestion des affaires de l’Etat.

Fraîchement avec la signature de l’accord de paix signé et le compromis trouvé avec les groupes armés suite à  la rencontre d’Addis-Abeba, le premier ministre Firmin Ngrébada qui est à  la pointe de la situation, joue pleinement son rôle et fait ce qu’il faut faire pour sauver son pays de sa situation un peu moribonde déclenchée depuis 2013.

Pour Ngrébada, il serait question de mettre ceux qui s’agitent devant les faits accomplis. Selon sa méthode, il faut toujours inviter à  la table, ceux qui veulent goà»ter à  la sauce préparée. C’est pour dire que les compatriotes qui s’agitaient avec des armes contre les populations civiles, sont appelés au sens du patriotisme et finalement, ils ont affirmé leur bonne volonté à  contribuer pour la restauration de la paix dans le pays.

Car, s’ils restent en dehors ou en contre-courant de ce qui se fait actuellement par les autorités du pays, rien ne marchera et les populations paieront toujours les frais. C’est dans cet ordre d’idée que le président et le premier ministre associent ses compatriotes à  intégrer la formule de la mise en œuvre du processus du relèvement du pays.

La méthode du président Touadéra et le premier ministre Ngrébada est claire et cela va doucement mais sà»rement. Donc, point n’est besoin de tergiverser sur les inquiétudes concernant les nominations qui se font actuellement dont il s’agit de canaliser le voie pour la paix et la stabilité de la RCA.

@Hervé BINAH,

Source : ABangui

Laisser un commentaire