jeudi, juillet 18, 2019
Accueil Societé Centrafrique : Le Ministre de la Jeunesse agressé par les jeunes du...

Centrafrique : Le Ministre de la Jeunesse agressé par les jeunes du Conseil National de la Jeunesse (CNJ).

0
95
Régis Lionel Privat Dounda, ministre de la promotion de la jeunesse et des sports1

BANGUI, 28 mars 2019(RJDH)—L’agression subie par le ministre de la jeunesse et des sports, Régis Lionel Dounda, le mercredi 27 mars par des jeunes identifiés comme appartenant au Conseil National de la Jeunesse intervient 24 heures après un arrêté qu’il avait pris pour suspendre les activités du bureau exécutif du CNJ.

Si du côté du gouvernement, l’on évoque l’illégalité du bureau sortant qui justifie la décision de suspension, les jeunes pensent pour leur part que c’est l’intensification de leur mouvement de mécontentement dû à la valorisation de leurs diplômes et à leur intégration dans la fonction publique qui fâche.

Pour Régis Lionel Privat Dounda, Ministre de la jeunesse et des sports, le bureau exécutif du CNJ fonctionne dans l’illégalité, raison qui justifie cette décision publiée le 22 mars dernier, « Les activités du bureau exécutif du Conseil National de la Jeunesse sont suspendues jusqu’à nouvel ordre pour fin de mandat et manquements dans l’exercice de leurs activités. Pendant la période de suspension, un comité ad hoc sera mis en place pour évacuer les affaires courantes jusqu’à l’organisation des prochaines élections »a-t-il indiqué.

Une décision qui passe mal pour les jeunes membres du CNJ qui estiment que le gouvernement ne fait rien pour que l’élection du nouveau bureau ait lieu.

Francis Mongombé, président du CNJ rejette la responsabilité du retard accusé dans l’organisation des élections dudit conseil, et accuse les autorités de la place « Je suis resté dans les règles. Depuis décembre, j’ai mis un comité qui est piloté par le Ministère de la jeunesse pour organiser cette élection. Mais jusque-là le Ministère est incapable de donner même une somme de 5 millions FCFA pour l’organisation de cette élection. Si c’est un congrès qui m’avait institué, j’attends un autre congrès pour me destituer. Ce Ministre est venu diriger quelle jeunesse ? Nous demandons sa démission » a-t-il souhaité.

Le mercredi 27 mars, dans la matinée, un groupe des jeunes proches du CNJ se sont déportés au ministère pour en découdre avec le ministre Régis Lionel Dounda. A première vue, le bureau du ministre est totalement saccagé, car ils ont réussi à y entrer. Le comble de toute est qu’ils ont trainé le ministre hors de son bureau pour le molester et quant à son garde du corps qui voulait défendre le ministre, a été neutralisé par les agresseurs forts en effectif.

Quelques minutes après, le Premier Ministre, Firmin Ngrebada, a rencontré les agresseurs pour tenter de désamorcer la crise. Au sortir de cette rencontre, une promesse leur a été faite pour organiser les élections du nouveau bureau exécutif.

Source : RJDH

Laisser un commentaire

WP2FB Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :