Centrafrique : un week-end meurtrier pour un conducteur de bus à  Bangui.

0
111
Panneau


Torturé jusqu’à  sa mort par ses bourreaux, le corps d’un conducteur d’autobus a été repêché ce samedi dans un puits d’eau au quartier Fatima à  l’ouest de la capitale de la République centrafricaine.

La victime s’appelle Djim Davy Ulrich, âgé de 36 ans et conducteur d’autobus à  Bangui.

Il a été retrouvé sans vie ce samedi 23 mars 2019 dans un puits d’eau non loin de la maison des jeunes de Fatima.

D’après les explications fournies par ses proches à  CNC, Monsieur Djim Davy Ulrich, qui a reçu un appel samedi 23 mars aux alentours de 17 heures de l’un de ses amis du quartier KM5 auquel il entretient une très bonne relation, n’a fait aucun signe de vie après avoir été vu vers 17h30 sur la moto de celui-ci.

Alors qu’une cérémonie de la signature d’un pacte de non-agression se déroule à  la sortie nord du KM5 entre les jeunes dudit quartier et ceux de Yassimandji en présence de la ministre de réconciliation et des notables locaux, vers le centre culturel de Fatima, on découvre malheureusement le corps de monsieur Djim Davy Ulrich dans un puits d’eau.

Selon l’examen du corps, la victime a été torturée, poignardée puis tuée avant d’être jetée dans ce puits par ses bourreaux dans l’objectif de cacher son corps à  sa famille.

Monsieur Djim Davy Ulrich laisse derrière lui trois enfants et son épouse. Il sera inhumé ce lundi 25 mars à  Bangui, selon le programme funéraire établi par ses parents.

Contacté par CNC, le comité des jeunes du KM5 parle d’un acte isolé et demande à  ce que la justice fasse son enquête pour déterminer les causes exactes de ce meurtre odieux qui n’honore pas son quartier Km5.

Source : ABangui

Laisser un commentaire