Centrafrique: le nouveau gouvernement déjà  contesté

0
140
Le


En Centrafrique, la nouvelle équipe gouvernementale conduite par le Premier ministre Firmin Ngrebada ne fait pas l’unanimité. S’il se veut plus « inclusif », avec plusieurs portefeuilles ministériels confiés à  des représentants de groupes armés, l’opposition et la société civile regrettent de ne pas être représentées.

A peine dévoilé, déjà  contesté. Si les proches du président Faustin-Archange Touadéra conservent les ministères-clés de la Défense, de l’Economie ou encore des Affaires étrangères, plusieurs représentants des groupes armés se sont également vus confier des portefeuilles ministériels. Sur les 39 ministres nommés, au moins huit sont des représentants des groupes armés.

Une recomposition du paysage politique jugée problématique par Joseph Bindoumi, le président de la Ligue centrafricaine des droits de l’homme.

Source : ABangui

Laisser un commentaire