vendredi, avril 19, 2019
Accueil Societé Centrafrique : Le député de Mongoumba Thierry Vackat reprend son siège...

Centrafrique : Le député de Mongoumba Thierry Vackat reprend son siège à l’Assemblée Nationale

0
43
Thierry Vackat, député de Mongoumba

BANGUI, 20 Mars 2019 (RJDH) — Le député de Mongoumba Thierry Vackat, suspendu de sa fonction de député depuis octobre dernier a repris son siège à l’Assemblée Nationale. Une confirmation faite par son conseil ce mercredi 20 mars à Bangui. Il est lavé de toutes les accusations portées contre lui.

Le 26 octobre 2018, le député Thierry Vackat a été arrêté à l’Assemblée Nationale, date à laquelle le président actuel de l’Assemblée Nationale Laurent Ngon Baba, a été élu par ses pairs. La Chambre d’accusation a vidé son délibéré ce mercredi 20 mars, suite à l’appel interjecté par la défense représentée par Maitre Panda, Maitre Lavou et Maitre Arlette Sombo Dibélé, contre l’ordonnance du doyen des juges. L’honorable Thierry Vackat est quitte de toutes les accusations portées contre lui.

Des conditions drastiques, à savoir l’interdiction de se déplacer, de sortir hors de la ville de Bangui et de ne pas exercer ses fonctions à l’Assemblée avaient été infligées au député de Mongoumba. La défense du parlementaire Vakact, représentée par Arlette Sombo Dibélé, a résolu que ces conditions « portent atteinte aux droits, à la violation de la constitution », a-t-elle expliqué, avant de lancer qu’ « il a été arrêté en pleine session parlementaire, son immunité n’a pas été enlevée. Des informations ont été enregistrées contre lui à l’Assemblée sans l’autorisation de ses pairs », a-t-elle expliqué.

Elle rappelle ici les chefs d’accusation qui ont été formulés contre Thierry Vackat, « il a été accusé de détenir illégalement une arme et des munitions de guerre, de complicité, d’incitation à la rébellion. Aucun fait n’a prouvé la responsabilité de notre client commun. Il a été déclaré libre de toutes les accusations », a ajouté Arlette Sombo Dibélé.

Il reprend ses fonctions à l’Assemblée Nationale après avoir été écarté par une décision de justice lors des audiences tenues d’octobre 2018 à mars 2019. Des procédures menées par la victime et ses Conseils sont en cours pour demander réparation.

Source : RJDH

Laisser un commentaire

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com