lundi, juin 24, 2019
Accueil Santé Centrafrique : Des Jeunes s’investissent pour assainir la commune de Begoua

Centrafrique : Des Jeunes s’investissent pour assainir la commune de Begoua

0
138
Travaux de curage à Bégoua

BANGUI, le 20 Mars 2019 (RJDH)—Depuis plus d’une semaine, des jeunes de la localité de Bégoua-Centre sur la route de Damara ont procédé aux travaux de curage des canaux et à l’évacuation des eaux stagnantes aux abords de la voie. Le Cercle de réflexion sur la politique du Président de la République vient en appui à ces jeunes pour l’assainissement de la ville de Begoua sortie nord de Bangui.

Ils étaient plus d’une quarantaine à se mobiliser pour garantir un environnement meilleur à la population de Begoua et d’assainir la voie publique qui à ce niveau est décorée par des ordures de toutes sortes. Ces travaux sont menés à hauteur de Pk-13 où se trouve un tunnel reliant les deux bornes de la voie.

Selon Mon Espoir, un des jeunes initiateurs de cette activité, selon lui, les canaux d’évacuation d’eau vers la route de Damara sont bouchés depuis plus de deux ans. Dans les années antérieures, il y a eu des dégâts énormes et des sinistres, « au départ, nous avons utilisé nos matériels ménagers, on a mis une barrière et les passants nous ont aidé avec des collectes de fonds qui nous ont motivé ces jeunes. Il y a de cela quelques jours, nous avons eu l’appui du Cercle de Réflexion pour la Politique du Pr Touadera qui nous a apporté du matériel et de l’appui financier pour continuer les travaux », a-t-il expliqué.

Tout en justifiant sa motivation, Anicet Richard BANOUKEPA, Président du Cercle de Réflexion pour la vision politique du Pr. Touadera affirme que ce travail peut durer un à deux mois, « désengorger les deux ponts qui se succèdent sur la voie principale et le canal qui longe sur la route de Damara ça fait presque un à deux kilomètres. Et celle qui remonte vers le marché, ce n’est pas une petite affaire. Il y a du travail et on donne une main forte à la jeunesse de Begoua pour ce relever », précise-t-il.

Un mécanisme de suivi sera mise en place pour la pérennisation de cette activité,« le premier mécanisme qu’on va mettre en place, c’est le comité de suivi. Parce que les gens continuent de verser des poubelles dans ces canaux où les jeunes vont assurer le travail. Deuxièmement, c’est un travail de sensibilisation où on va s’approcher des chefs de quartier pour véhiculer des messages à l’endroit de la population à ne plus verser des déchets dans ces canaux », a fait savoir, Bé Mackayas Patrick, un des membres du groupe des jeunes pour assurer le contrôle.

Il convient de rappeler que dans les années antérieures, il y a eu des cas de noyades des usagers pendant la saison de pluies où au moins trois personnes ont trouvé la mort.

Source : RJDH

Laisser un commentaire

WP2FB Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :