Vers l’interconnexion des réseaux électriques entre la République Centrafricaine et le Congo démocratique

0
162
Le


Le président Faustin-Archange Touadéra a présidé, vendredi 15 mars 2019 sur le site hydroélectrique de Boali II (96 kilomètres au nord-ouest de Bangui) le lancement officiel du projet d’interconnexion des réseaux électriques entre la République centrafricaine et la République Démocratique du Congo.

L’objectif de ce projet est de réhabiliter et renforcer les centrales hydroélectriques de Boali I et Boali II, appelées à  produire respectivement 8,750 mégawatts et 20 mégawatts, ainsi que la centrale thermique de Bangui.

Ce projet, pour un coà»t global d’environ 23 milliards de francs CFA, est intitulé « Projet multinational d’interconnexion des réseaux électriques (PMIRE) RCA-RD Congo. Le protocole d’accord s’y rapportant a été signé le 17 décembre 2012 entre le gouvernement de la République centrafricaine et la Banque Africaine de Développement et devrait s’exécuter en dix-huit mois.

Il y a lieu d’indiquer qu’à  l’issue des travaux globaux, les centrales hydroélectriques de Boali I et de Boali II fournissent de l’électricité au centre de la Jeunesse Pionnière Nationale (JPN) de Mandjo (45 km de Bangui) et dont la rentrée officielle de la première promotion est imminente.

Dans son adresse au public, le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Félix Moloua, a situé le projet dans le cadre des programmes transfrontaliers permettant l’amélioration des conditions de vie des populations et d’enclencher le développement socioéconomique des pays concernés.

Il a indiqué qu’à  la fin des travaux, la société nationale de production, de transport et de commercialisation du courant électrique (ENERCA, Energie centrafricaine) va augmenter la fourniture de l’électricité de 10 mégawatts, lui permettant ainsi de réduire les délestages dans la capitale centrafricaine et faciliter l’électrification des bourgades que sont Mardoché, Bogoura, Bouboui, Borossé, Danzi qui longent le tronçon Bangui-Boali.

Le représentant de la Banque Africaine de Développement (BAD), Joà«l Tokindang, a juste signalé que la coopération entre l’institution qu’il représente et la République centrafricaine remonte à  plus de cinquante ans et permet d’encourager de gros investissements de développement.

Il a réitéré l’engagement de la BAD à  accompagner la République centrafricaine, même dans les moments difficiles.

Les travaux de réhabilitation des usines hydroélectriques de Boali I et de Boali II sont confiés à  la société chinoise Gezhouba, en charge des travaux du dédoublement de la capacité de Boali II et la société indienne Jaguar Oversas Limited en charge du renforcement du réseau de transport par câble du courant de Boali vers les consommateurs.

La société Espagnole AEE Power, elle, se chargera de la réhabilitation et de l’extension du réseau de distribution, tant dans la ville de Boali que celle de Bangui, sans omettre le raccordement de l’interconnexion avec la ville de Zongo, en RD Congo.

Source : ABangui

Laisser un commentaire