République centrafricaine : situation tendue au sein du FPRC

0
180
Les


Bangui , à€ la veille de la réunion de suivi de l’accord de paix de Khartoum à  Addis-Abeba convoquée par la commission de l’union africaine, la tension ne cesse de monter entre les différentes communautés au sein du FPRC qui lutte pour une place au soleil dans le gouvernement de Firmin NGRÉBADA.

En effet, les rebelles de l’ethnie Goula, qui constituent une importante unité combattante au sein du FPRC de Noureidine ADAM se disent oubliés par leur chef qui propose toujours les noms de ses propres parents de l’ethnie Rounga pour occuper des postes au sein du gouvernement au nom de leur mouvement.

à€ 48 heures de la réunion d’Addis-Abeba au siège de l’Union africaine avec tous les représentants des groupes armés et du gouvernement, signataires de l’accord de paix de Khartoum du 6 février dernier, les personnalités issues de l’ethnie Goula font bloc commun pour tenter de peser lors de ladite réunion.

Le retour de monsieur Arnauld Djoubaye Abazene, une personnalité de l’ethnie Goula et frère de l’ex-Président de la transition Michel Am-Nondokro Djotodia, à  la tête du ministère des Transports et de l’aviation civile n’a pas suffi de les calmer. Bien au contraire.

Pour l’heure, les têtes du RPRC, notamment Herbert Gotron Djono-ABA, Azor Kalité et Zakaria Damane font bloc pour soutenir leurs frères Goula du FPRC.

à€ Birao, les Kara, qui ont leur représentant à  la présidence de la République comme Conseiller du Président Touadera, excluent de se joindre à  leurs frères Goula.

Source : ABangui

Laisser un commentaire