Des crimes commis en Centrafrique sont actuellement jugés au Tchad

0
86
Cour


Des avocats accrédités par la CPI auditionnent depuis samedi des victimes de la guerre en RCA. Des auditions initiées par la CPI suite aux plaintes du Collectif des associations de défense des Droits de l’Homme.

Cette décision était attendue depuis longtemps pour soulager les victimes d’un conflit qui a fait plus de trois milles morts. L’ouverture de ce dossier intervient 5 ans après le dépôt d’une plainte par un collectif des associations de défense des droits de l’homme. Et ce, après des investigations en Centrafrique et au Tchad sur des cas de violations graves des droits humains dont de nombreux centrafricains et tchadiens ont été victimes lors du conflit intercommunautaire opposant les milices de la Seleka fidèles à  l’ancien président Michel Djotodia, à  des groupe d’auto-défense Anti-balaka fideles à  l’ancien président François Bozizé. C’était de décembre 2013 à  aoà»t 2014.

Source : ABangui

Laisser un commentaire