Centrafrique : les Anti-Balaka soupçonnés d’avoir assassiné un gendarme à Obo.

0
151

Mardi 12 mars 2019 à Obo, un gendarme centrafricain a été froidement abattu par des hommes armés assimilés aux miliciens Anti-Balaka

D’après les premiers éléments de l’enquête de la gendarmerie nationale, l’acte criminel a eu lieu vers 16 heures à Obo, une ville centrafricaine située à 1320 kilomètres à l’extrême Sud-Est de la République centrafricaine dans la préfecture du Haut-Mbomou dont il constitue le cheflieu.

En effet, le gendarme, lors de son contrôle de routine ce mardi 12 mars 2019 dans la matinée, s’est tombé par hasard sur une quantité impressionnante d’armes de guerre dont il a mis sous scellé.

Dans son cahier d’événement, le gendarme explique avoir immédiatement alerté le bureau local de la Minusca pour la confiscation dans un lieu sûr les matériels militaires saisis. Une note verbale a même été envoyée à Bangui pour information sur l’affaire.

Malheureusement sans la réponse immédiate de la part de la Minusca, le gendarme est dans l’obligation de les cacher dans sa maison en attendant le signe de la Minusca.

Entre temps vers 16 heures, une bande des brigands, assimilée à la milice Anti-balaka, probablement à l’origine de ce trafic illicite d’armes, arrive au domicile du gendarme. Ils l’ont froidement abattu avant de récupérer les armes cachées et s’éclipsent dans la nature.

Alors que les groupes armés ont signé le 6 février dernier un accord de paix à Khartoum, chose étonnante on nous signale partout que le commerce illicite d’armes et matériels de guerre continue malheureusement dans tout le pays aux grandes dames du gouvernement.

Laisser un commentaire