Maxime Zianveni en N2 au Cannet et international avec la République Centrafrique

0
124

Maxime Zianveni (1,98m), qui a eu 39 ans le 29 décembre, possède un CV long comme ses bras, avec comme point de départ le club de sa ville de naissance, le SLUC Nancy. Après un passage à Chypre, il est revenu en Pro A et en Pro B et sa carrière professionnelle a pris fin en 2017, à Boulazac.

Mais le basket fait toujours partie de sa vie puisqu’il opère en Nationale 2 au Cannet CA Basket avec une belle moyenne de points: 18,3. Basketball Magazine l’a interviewé dans sa dernière mouture et le vainqueur de la Coupe Korac (C3) en 2002 explique comment il s’est retrouvé là.

« Mes filles résident dans les Alpes-Maritimes et quelques mois avant ma retraite, j’étais déjà venu m’entraîner au Cannet. J’avais bien accroché avec le club et le coach qui était en place. Quand j’ai vraiment pensé à arrêter ma carrière, j’ai demandé si je pouvais signer ici. Ca s’est fait comme ça. Sur cette deuxième année, j’aurais voulu avoir un autre rôle. J’aimerais avoir un jeune à qui passer le relais… Je joue 30-35 minutes, je préférerais me concentrer sur la relève. »

Le plus surprenant, c’est que Maxime Zianveni poursuit parallèlement une carrière internationale avec la République Centrafrique. A ce titre, il a participé aux fenêtres internationales en compagnie de Max Kouguère (Antibes), Jimmy Djimrabaye (Quimper) et l’ancien joueur d’Euroleague Romain Sato qui a repris le collier à cette occasion après un an d’inactivité.

Si la RCA ne s’est pas qualifiée pour la Coupe du Monde, elle a tout de même remporté la moitié de ses 12 matches avec des succès de prestige face au Sénégal et deux fois face à la Côte d’Ivoire, qui ont obtenu tous les deux leur ticket pour la Chine. Sur 9 matches, Zianveni a été utilisé près de 15′ en moyenne et n’a pas gâché les ballons puisqu’il a transformé 12 de ses 17 shoots pour 3,1 points et 2,3 rebonds.

 

 

 

BASKETEUROPE

Laisser un commentaire