Centrafrique/8 Mars : Les femmes du 4e arrondissement de la ville de Bangui célèbrent sous le signe de la paix

0
83
Ginette


En prélude de la journée internationale de la femme célébrée le 8 mars de chaque année, les femmes du 4e arrondissement de la ville de Bangui, sur l’initiative de Mme le Maire Brigitte-Isabelle Andara, ont célébré ce 6 mars ladite journée sur le thème : « la participation et l’implication des femmes dans la mise en œuvre du processus RCPCA ».

Tout a été déroulé par une marche pacifique qui a pour le point de départ, la Place de la Réconciliation (Rond-point Marabéna) et le point de chute à  la mairie dudit arrondissement. Cette marche est consacrée à  la paix sur toute l’étendue du territoire centrafricain. Signalons que cet évènement a vu la présence du ministre de la Recherche Scientifique Mme Ginette Amara.

Dans son mot de bienvenue, Mme le Maire Isabelle-Brigitte Andara, a tenu à  rappeler l’objectif recherché à  travers cette marche en prélude à  cette journée de 8 mars qui est célébrée sous un autre angle par les femmes de son arrondissement. Elle a indiqué que compte tenu de la situation sociopolitique du pays, les femmes de son arrondissement se proposent de poser un acte qui témoigne de leur solidarité à  toutes leurs compatriotes. Car, dit-elle, la paix reste la seule envie de tous les centrafricains.

Se réjouissant de la forte participation des femmes de son arrondissement à  cette marche, Mme le Maire a saisi l’opportunité pour lancer un appel solennel au Chef de l’Etat Faustin-Archange Touadéra de poursuivre les efforts engagés pour la paix en vue de sauver la situation qui prévaut en ce moment entre le Gouvernement et les groupes armés, afin d’alléger la souffrance des femmes centrafricaines et particulièrement celles de son arrondissement.

A son tour, la ministre Ginette Amara a quant à  elle et au nom du gouvernement, salué l’initiative de Mme le Maire Brigitte Andara qui est soutenue par les femmes de son arrondissement en organisant une telle activité qui est remarquable et importante pour la vie de la Nation centrafricaine. Au nom du gouvernement elle a reconnu les valeurs que disposent les femmes pour le retour de la paix définitif dans le pays.

Pour Mme Pingama Modo dans son exposé de circonstance, a dénoncé les mauvais traitements dont font l’objet les femmes centrafricaines dans leurs différentes activités, surtout, selon elle, dans les entreprises privées.

Elle a exhorté par ailleurs ses sœurs à  s’impliquer davantage pour le développement de leur pays pour qu’en fin l’objectif fixé (50/50) pour 2030 soit atteint. Mais, a-t-elle conclu, il est nécessaire que les femmes centrafricaines soient actrices de la paix dans sa communauté.

Notons pour finir que cette manifestation a été l’occasion pour les femmes du 4e arrondissement d’exposer au grand public leurs différents produits d’activité, signe de leur contribution quotidienne au développement de leur pays.

Source : ABangui

Laisser un commentaire