Congo : l’Etat confie la gestion de ses routes nationales à une société privée

0
75

Lors d’une cérémonie en fin de semaine à Lifoula en présence du chef de l’Etat, Denis Sassou N’Guesso, l’Etat congolais a annoncé que la gestion des routes nationales du pays a été confiée à la société privée « La congolaise des routes S.A (LCR) » pour une durée de 30 ans. L’annonce fait suite à un appel d’offre lancé il y a près de deux ans, a-t-on dit.

Pour les 30 prochaine années, la société privée dénommée « La Congolaise des routes S.A » (LCR) sera en charge de la gestion des routes nationales congolaises. L’information a été rendue publique vendredi dernier lors d’une cérémonie présidée par le chef de l’Etat congolais, Dénis Sassou N’Guesso, à Lifoula (35 km au nord de Brazzaville). Selon le ministre congolais de l’aménagement, de l’équipement du territoire et des grands travaux, Jean-Jacques Bouya, qui a rappelé que la concession fait l’objet de la cérémonie en question, il fallait absolument aller vers une mise en concession des tronçons déjà construits comme Pointe-Noire Brazzaville. « La concession prend en compte toutes les routes nationales notamment la RN1 (Brazzaville-Pointe-Noire, longue de 535 km) et RN1 (bis) entre Brazzaville et Mindouli (département du Pool). Mais la RN2 entre la localité de Yié (département du Pool et Ouesso (département de la Sangha) doit être réhabilitée avant sa mise en concession », a précisé le ministre congolais.

D’après le responsable cette annonce fait suite à un appel d’offre qui a duré presque 2 ans en raison de l’enjeu de la concession. « On a fait presque 2 ans après avoir lancé l’appel d’offres car, nous recherchions de bons partenaires. Par ce qu’il s’agit ici de pérenniser la route à jamais et pour pérenniser, il faut ce type de partenariat public-privé », s’est-il expliqué.

Près de 1000 emplois visés

En dehors des avantages liés à une meilleure gestion des routes, cette concession contribuera également à résorber le chômage au Congo. Selon les sources du gouvernement congolais, durant les 30 années de la concession, la maintenance de ces routes sera assurée par le Chinois « China State Construction Overseas Congo SARL », partenaire de la société concessionnaire. Pour atteindre les objectifs, indique-t-on à Brazzaville, la société va se doter de matériel spécialisé mais surtout, recrutera près de 300 personnes dont des ingénieurs des travaux, des chauffeurs ainsi que des réparateurs.

La filiale au Congo de Egis Road Operation (aussi partenaire de la société concessionnaire) sera également impliquée. Elle interviendra dans l’exploitation des routes par la collecte des péages, l’aide des usagers de la route en difficultés, le contrôle des véhicules poids lourds, etc. Egis Road Operation-Congo emploiera pour ce faire, directement 350 personnes et indirectement 200 personnes.

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire