Tchad : en visite chez Erdogan, Idriss Déby consolide l’axe N’Djaména-Ankara

0
79
Le président tchadien Idriss Déby Itno et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, lors de la conférence de presse conjointe tenue mercredi 27 février à Ankara.

Le président a entamé le mardi 26 février, une visite officielle de trois jours en Turquie. Fidèle allié de Recep Tayyip Erdogan, Idriss Déby entend consolider les relations bilatérales entre le Tchad et la Turquie à travers un renforcement de la coopération économique entre les deux pays. Plusieurs accords ont ainsi été signés à l’occasion de cette visite au cours de laquelle le chef d’Etat tchadien a également plaidé auprès des hommes d’affaires turques pour qu’ils investissent au Tchad.

Les relations entre N’Djamena et Ankara sont plus que jamais au beau fixe comme en témoigne la visite officielle qu’effectue, du 26 au 28 février, le chef de l’Etat tchadien en Turquie. Arrivé mardi à Ankara, Idriss Déby Itno qui est accompagné d’une importante délégation composée de plusieurs ministres et d’hommes d’affaires ; a été reçu en grande pompe au complexe présidentiel, ce mercredi 27 février, par son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan. Après le traditionnel salut aux couleurs puis les honneurs de la garde présidentielle, les deux chefs d’Etat ont eu un entretien en tête qui a été par la suite élargie aux délégations des deux pays, puis Déby et son hôte ont conjointement animé un point de presse pour faire le point sur l’état de la coopération bilatérale entre le Tchad et la Turquie. A cette occasion, le président turc a fait part de la détermination de son pays de renforcer ses relations avec le Tchad notamment en matière de coopération économique.

«Actuellement, le montant de nos échanges commerciaux est de 60 millions de dollars, c’est trop faible. Notre pays compte 82 millions d’habitants et le Tchad 15 millions, soit au total 97 millions de personnes. Ce montant doit être au minimum de 100 millions de dollars. Nous sommes tous deux déterminés à le faire», a déclaré le président turc, lors de la conférence de presse qu’il a animée avec Idriss Déby, à l’issue de leur entretien.

Le président turc qui a tenu à remercier son homologue tchadien pour les facilités accordées aux entrepreneurs de son pays en matière d’investissements au Tchad a assuré son hôte que la Turquie est déterminée à porter encore plus loin la coopération entre les deux pays, dans le sillage de la volonté du pays de renforcer ses relations avec les pays africains.

«Nous voulons préserver cette relation basée sur le respect mutuel, l’égalité entre les deux parties, la justice et les intérêts communs. C’est pourquoi nous nous opposons à l’approche arrogante envers les pays du continent africain. Nous allons renforcer nos coopérations avec le Tchad et les autres pays africains», a ajouté Recep Tayyip Erdogan.

Lire aussi : Turquie-Afrique : Ankara veut s’affirmer en puissance montante sur le marché africain

De nouveaux accords bilatéraux

Recep Tayyip Erdogan turquie tchad déby

Au cours de leurs échanges, les délégations des deux pays ont échangé sur des questions bilatérales, de la coopération économique et commerciale, et des futures coopérations à développer en matière politique, militaire, culturelle et d’éducation. Les deux pays ont signé de nouveaux accords dans plusieurs domaines, notamment sur le renforcement des échanges économiques mais aussi la promotion de la coopération en matière politique et de lutte contre le terrorisme. Parmi les accords signés, l’augmentation de deux à trois fréquences hebdomadaires, les vols de la compagnie Turkish Airlines. Les deux pays ont également signé des accords dans le domaine de l’éducation. «La coopération dans l’éducation est très importante. Notre pays accorde des bourses d’études à 903 jeunes tchadiens qui étudient en Turquie et notre pays est l’un des pays privilégiés par les étudiants tchadiens», s’est réjoui le président turc, ajoutant que pour montrer l’importance de ces relations étroites, l’Université de Karabuk va décerner ce jeudi 28 février, le titre de Docteur honoraire «à mon ami Déby».Des marques de sympathie pour honorer un fidèle allié et surtout pour Erdogan, d’exprimer sa reconnaissance à son homologue tchadien «pour la coopération et le soutien apportés à la Turquie dans la lutte contre l’organisation terroriste FETO». Comme l’a rapporté l’agence  Anadolu, le gouvernement tchadien a été l’un des premiers pays africains à transférer les écoles du groupe FETO à la fondation turque Maarif, au lendemain du coup d’Etat avorté du 15 juillet 2016.

L’axe N’Djamena-Ankara

C’est la troisième rencontre entre les deux hommes d’Etat au cours des deux dernières années. Le 9 juillet dernier, Idriss Déby avait assisté à Ankara à la cérémonie d’investiture du Président Reccep Tayyip Erdogan, qui venait d’être réélu à la tête de la Turquie. En novembre 2017, le président turc s’était déjà rendu en visite officielle à N’Djamena, un séjour au cours duquel plusieurs accords de coopération ont été signés entre les deux pays notamment dans le domaine de la promotion et de la protection des investissements.

Lire aussi : Turquie-Afrique : les dessous de la nouvelle tournée d’Erdogan sur le Continent

La visite qu’entreprend Idriss Déby s’inscrit donc dans le cadre de la volonté des deux pays de renforcer l’axe N’Djamena-Ankara. «De par cette visite, Idriss Déby traduit sa volonté de diversifier la coopération et d’attirer des investisseurs crédibles et des partenaires stratégiques dont la Turquie qui est aujourd’hui comptée parmi les 20 premières puissances économiques mondiales et qui offre de nombreuses opportunités pour accompagner le Tchad», avait d’ailleurs contextualisé la présidence tchadienne, à la veille du déplacement du chef de l’Etat.

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire