Le choix de Firmin Ngrébada suscite espoir et doute

0
178

https://www.radiondekeluka.org mardi 26 février 2019 13:39

 

La nomination de Firmin Ngrébada comme Premier ministre du gouvernement inclusif suscite  espoir et doute.  Un jour après sa nomination à la Primature, les avis divergent au sein de la classe politique, de la société civile et des groupes armés. Positions exprimées ce 26 février à Radio Ndeke Luka par ces entités.

Les défis qui attendent le nouveau premier ministre sont de taille. Il y va aussi de la perception de sa personne au sein des forces vives de la Nation. Joseph Bendounga du MDREC qualifie d’un non-événement cette nomination.  » La nomination de Firmin Ngrébada est un non-événement pour le MDREC, vous savez bien que le trio Sarandji, Ngrébada, Touadera est en quelque sorte une oligarchie. Ils ont manigancé leur accord avec les groupes armés tant bien même que l’accord est une coquille vide » a-t-il fait savoir.

Les groupes armés signataires de l’Accord de paix saluent cette nomination. C’est le cas de l’Union des Forces Républicaines Fondamentales (UFR-F). Régis Ngbenziest le conseiller politique du mouvement.

 » Partie prenante aux pourparlers de Khartoum, nous estimons que le choix du chef de l’Etat est celui de consolider les acquis de paix recherchée. Le choix Firmin Ngrébada va dans le sens du travail accompli, car tout ce que le centrafricain veut aujourd’hui c’est la pacification du pays » a-t-il indiqué.

La société civile joue la prudence et souhaite apprécier les actions du nouveau premier ministre le moment venu. Paul Créscent Béninga porte-parole du Groupe de Travail de la Société Civile (GTSC) a laissé entendre que la société civile observe d’abord.

 » L’intérêt de la population est de porter un choix sur un fils du pays qui est capable de rassembler tous les camps jadis opposés. Amener les sensibilités à aller au-delà de leur divergence. Il nous faut du temps et nous allons apprécier au fur et à mesure que les choses évoluent »

Centrafrique : la nomination du nouveau Premier ministre saluée par les principaux représentants des groupes rebelles

NEWSROOM 2019-02-27 (ADV) – Conformément aux engagements pris le 6 février par les autorités de Centrafrique et les principaux groupes rebelles, le présidentFaustin Archange Touadéra a nommé, lundi 25 février, un nouveau Premier ministre, Firmin Ngrebada. La tâche du nouveau chef de gouvernement s’annonce d’ores et déjà délicate. Il devra sans tarder constituer un gouvernement inclusif.

Le bureau politique du Front Populaire pour la Renaissance de la Centrafrique (FPRC) et la coordination nationale du mouvement des patriotes Anti-Balaka, dans une déclaration commune obtenue par ADV, ont salué la nomination de MonsieurFirmin Ngrebada et par la même occasion ont tenu à renouveler leur engagement pour la paix sous la conduite du président de la République, M. Faustin Archange Touadera.

Les signataires de cette déclaration, Noureidine Adam et Maxime Mokom, au nom de leurs mouvements, remercient le président pour ce nième qui va de pair avec les engagements de l’accord de Khartoum conclue.

Le FPRC et les Anti-Balaka souhaitent voir le nouveau Premier ministre continuer dans cette dynamique positive que les centrafricains appels de tous leurs vœux.

© Bur-csa – A.H / N.A – African Daily Voice (ADV) – Retrouvez-nous sur Twitter : @ADVinfo_fr

Le choix de Firmin Ngrébada suscite espoir et doute
Le choix de Firmin Ngrébada suscite espoir et doute
Le choix de Firmin Ngrébada suscite espoir et doute

Laisser un commentaire