Sahel : « L’armée française restera aussi longtemps qu’il le faudra »

0
112

D’après le premier ministre français, Edouard Philippe, l’armée française maintiendra sa présence dans la région du Sahel pour combattre le terrorisme tant que cela sera nécessaire. Le chef du gouvernement français qui était reçu par le chef de l’Etat malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a estimé que cette présence française a un impact important.

« La lutte antiterroriste dans le Sahel demande détermination, endurance et humilité. Nous sommes face à un combat dur et l’armée française restera aussi longtemps qu’il le faudra ». C’est ce qu’a déclaré ce week-end le premier ministre français, Edouard Philippe. Selon le responsable qui a été reçu par le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, la France est déterminée à maintenir sa présence militaire au Sahel pour contrer la menace terroriste.

Le chef du gouvernement français qui n’a pas commenté la mort de l’Algérien Djamel Okacha, alias Yahia Abou al-Hamman, un des principaux leaders djihadistes au Sahel, tué par les forces françaises de l’opération Barkhane la semaine dernière, a salué des avancées obtenues par la présence de l’armée.

« Le travail de stabilisation porte ses fruits. On voit qu’on obtient des résultats, qu’on désorganise des réseaux. Je n’ai aucun doute sur le fait que cette présence a un impact… C’est important de continuer à mobiliser nos partenaires, car les combats que nous menons au Sahel sont dans l’intérêt de tous », a expliqué Edouard Philippe.

L’armée française est dans la région du Sahel depuis plusieurs années. Sa présence est forte de 4.500 soldats dont 2.700 hommes rien qu’au Mali, un pays touché de plein fouet par les menaces terroristes.

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire