Mauritanie / Télécoms : lancement de la construction du backbone national

0
42
Ces travaux consisteront à poser quelques 1.650 km de fibres optiques sur plusieurs axes du pays dont l'un longe l'ensemble de la rive droite du fleuve Sénégal.

Le chef de l’Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, a lancé ce mercredi dans la capitale, Nouakchott, les travaux de construction des tronçons du backbone national des télécommunications. Cet important projet sera exécuté par le Chinois ZTE et nécessite un investissement de 12 millions de dollars, financé par la Banque mondiale.

La Mauritanie est engagée dans le chantier de la démocratisation de l’accès à l’Internet et à fournir le haut débit sur son territoire. Ce mercredi 20 février, le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz a donné le coup d’envoi des travaux de construction des tronçons du backbone national des télécommunications.

Lire aussi : Présidentielle au Sénégal : Macky Sall convaincra-t-il les électeurs dès le premier tour ?

Selon les sources du ministère mauritanien en charge des TICs, ces travaux consisteront à poser quelques 1.650 km de fibres optiques sur plusieurs axes du pays dont l’un longe l’ensemble de la rive droite du fleuve Sénégal. Ils prennent en compte, le génie civil, la pose des fibres optiques, la construction des centres techniques et l’acquisition et le montage des équipements de transmission et de contrôle, indiquent les sources officielles.

12 millions de dollars pour améliorer l’accès à Internet

La réalisation des travaux est confiée la société chinoise, ZTE. Pour y arriver, le gouvernement mauritanien peut compter sur le soutien de la Banque mondiale pour une enveloppe de 12 millions de dollars soit environ 4,284 milliards d’ouguiyas.

L’objectif pour les autorités mauritaniennes est d’améliorer l’accès l’internet haut débit dans leur pays. Intervenant lors de la cérémonie de lancement, le ministre mauritanien de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des technologies de l’information et la communication, Sidi Ould Salem, a indiqué que l’internet haut débit constitue à ce jour un levier fondamental pour le développement.

Lire aussi : Télécoms : le marché tchadien à nouveau dans le viseur de Maroc Telecom

Selon lui, le monde vit sa « quatrième révolution industrielle » qui est numérique et se repose sur un accès internet universel et fiable. Notons qu’à ce jour, l’Internet en Mauritanie est limité à la 3G.

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire