Le President de la république a présidé une réunion de suivi RCPCA

0
67
Le


Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange TOUADERA a présidé dans la matinée du 21 février une réunion de suivi du Plan de Relèvement et de la Consolidation de la Paix en Centrafrique (RCPCA)
Cette réunion qui s’est tenue dans la salle du conseil de ministre du palais de la Renaissance a regroupé les cadres centrafricains et les partenaires techniques et financiers de la République Centrafricaine.
Pour M. Félix MOLOUA, Ministre du Plan, de l’Économie et de la Coopération, l’objectif de cette réunion est de faire le point avec le Président TOUADERA sur une retraite tenue avec tous les partenaires en vue de réévaluer les différentes actions menées dans le cadre du RCPCA.
Selon M. Félix MOLOUA, après la signature de l’accord de paix de Khartoum, il est important de voir dans quelle mesure les dividendes de ce programme pourraient bénéficier à  toutes les populations centrafricaines.
Il a affirmé que cette retraite qui a été riche avec des discussions franches et fructueuses a permis de définir d’autres nouvelles missions. Ces missions visent à  rendre le secrétariat du RCPCA plus technique à  travers la mise en place d’une base de données. Cette base de données, précise-t-il, est un outil important qui est mis à  la disposition du gouvernement afin de rendre visibles les actions à  mettre en œuvre à  partir des ressources mobilisées dans le cadre de ce programme.
Enfin cette base de données va permettre au Secrétariat du RCPCA de faire des analyses aux fins d’évaluer l’impact des actions entreprises sur toute l’étendue du territoire.
Le ministre Félix MOLOUA a également affirmé que l’un des points débattus lors de cette rencontre concerne le transfert des compétences .Selon ce dernier, il est important que les cadres centrafricains s’approprient des compétences des partenaires qui sont venus soutenir le pays pour la mise en œuvre de ce programme car ceux-ci ont souvent des missions limitées dans le temps. Pour ce faire, un mécanisme sera mis en place pour rendre effectif ce transfert des compétences aux profits des nationaux.

Source : ABangui

Laisser un commentaire