Centrafrique : MSF interpelle sur les violences perpétrées contre les populations civiles et plaide pour leur protection

0
99
Centrafrique


Un café de presse a été organisé le 19 février 2019 par l’ONG internationale Médecin Sans Frontière(MSF) à  Bangui. Cette rencontre avec les professionnels des médias a pour but de rendre public le rapport de violences concernant attaques armées survenues à  Batangafo entre les 31 octobre et 06 novembre 2018.

Cette occasion a permis à  Omar Ahmed Abenza, chef de mission de MSF de faire la lumière sur le contenu dudit rapport de plus de vingt pages, suite à  une enquête réalisée par des experts venus d’Espagne, pour examiner les faits situés ci-haut qui ont fait état d’environ quinze morts et vingt-cinq blessés, occasionnant ainsi le déplacement forcé de plus de vingt mille personnes, sans oublier des centaines maisons incendiées.

Le rapport met en lumière les attaques perpétrées par les groupes armées contre les populations civiles du fait de l’inefficacité des casques bleus qui se trouve à  quelques mètres du site des déplacés où l’évènement s’était produit. Pour Omar Ahmed Abenza : « la Minusca est responsable de la protection de la population, mais cependant, elle n’a pas pu le faire ».

Notons que dans ledit rapport, il faut souligner aussi des menaces proférées à  l’égard des personnels soignants de MSF et aussi des actes pillages et vandalisme des centres sanitaires, empêchant ainsi les malades et les blessés à  accéder aux services. « L’hôpital a été accusé par les groupes armés d’abriter des ennemis. à  Cela s’ajoute le blocage d’accès à  l’hôpital pour de nombreuses personnes », a poursuivi dans sa déclaration le chef de mission MSF.

Ce dernier a ainsi exhorté: « La Minusca à  revoir son mandat qui est de protéger les civils mais aussi d’avoir une capacité de stopper les conflits en temps réel ». Concernant le gouvernement, ce dernier l’appel : « à  plus de responsabilité », qui selon le chef de mission, « la protection de la population est la mission régalienne de l’Etat ».

Sur ce, le Chef de mission de Msf a rappelé aux groupes armés, que la mission de MSF est de fournir des soins à  tous ceux qui en ont besoin, et MSF est indépendant de tout pouvoir politique ou militaire.

Rappelons que MSF est présent en Centrafrique depuis 1997. Il intervient dans presque toutes les préfectures de la RCA et surtout dans les zones en conflit, notamment là  où la situation humanitaire est préoccupante.

Bienvenu ANDALLA,

Source : ABangui

Laisser un commentaire