Le Zimbabwe, 168ème pays à ratifier le traité d’interdiction des essais nucléaires

0
71

Le Zimbabwe a ratifié cette semaine le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires. Le pays d’Afrique australe devient le 168ème au monde à signer ce traité.

Le Zimbabwe vient enfin de s’ajouter aux pays interdisant tout type d’essai nucléaire. Les autorités du pays ont décidé mercredi dernier, de ratifier le Traité d’interdiction complète des essais nucléaire (TICE). Ce faisant, le pays d’Afrique australe devient le 168ème pays au monde à se prononcer contre les essais nucléaires.

Le TICE a été approuvé par l’Assemblée générale de l’ONU depuis septembre 1996. Malheureusement il n’est jamais entré en vigueur en raison du nombre insuffisant de pays l’ayant ratifié. Si 184 Etats l’ont signé, à ce jour, seuls 168 ont pu aller à la ratification.

Lire aussi : Energie : l’Afrique, planche de salut de l’industrie nucléaire mondiale ?

Pour Harare, cette décision est prise compte tenu des changements observés ces derniers temps. « La conjoncture est différente et nous pensons qu’il est approprié que le Zimbabwe se range aux côtés de ces 167 autres pays », a déclaré le chef de l’Etat zimbabwéen, Emmerson Mnangagwa. Cette conjoncture dont a parlé le numéro 1 zimbabwéen, le secrétaire exécutif de la Commission préparatoire de l’Organisation du TICE, Lassina Zerbo, semble l’avoir saisi. Pour le responsable, la ratification de l’Etat Zimbabwéen est une étape importante.

« Le Zimbabwe est un pays important en Afrique. Comme l’a dit le président (Mnangagwa), c’est une nouvelle époque, une nouvelle ère. Les choses bougent et le Zimbabwe montre à la communauté internationale que les choses changent », a commenté Zerbo.

Source : La Tribune Afrique

Laisser un commentaire