Fin d’un atelier des FACA sur les systèmes d’information et communication

0
113
Développement


Une vingtaine d’éléments des forces armées centrafricaines(FACA) et de la gendarmerie ont reçu, vendredi 15 février 2019 au camp Kassai, à  Bangui, leurs attestations d’officier des systèmes d’information et de communication (SIC).

Organisé conjointement par l’état-major des armées et la mission européenne pour l’entraînement opérationnel des FACA (EUTM-RCA) pendant une semaine, ce stage vise à  recycler le personnel dans le domaine des transmissions.
Le colonel Paulo Silva, chef du pilier éducation à  l’EUTM-RCA, a indiqué que la communication est un domaine qui effectue la liaison entre toutes les armes.

« Les SIC sont un domaine en perpétuelle évolution, c’est pour cela que de temps en temps, il faut réunir les responsables des transmissions des bataillons et du commandement pour échanger », a-t-il souligné.

Le commandant Charly Djimadoum, chef du bureau système d’information et communication, a quant à  lui signalé que ce stage s’avère important en cette période de montée en puissance des FACA.

« Avec les réformes, nous avons maintenant les zones de défense qui ont été créées, donc il nous faut des officiers SIC qualifiés, capables de gérer l’arme des transmissions entre l’état-major des armées, les corps de troupe ainsi que les zones de défense », a-t-il expliqué.

Un des participants, le lieutenant Christian Kongandembo, se dit ravi de suivre ce séminaire : « j’ai appris beaucoup de choses durant ce stage, désormais je suis outillé pour assurer mon rôle d’interlocuteur privilégié du commandement en matière SIC », a-t-il ajouté.

L’EUTM-RCA a vu le jour en 2016 afin de dispenser une formation opérationnelle aux FACA suite à  la crise de 2013 née du renversement du régime du général François Bozizé par une coalition de mouvements rebelles baptisée « Séléka ».

Source : ABangui

Laisser un commentaire