Parfait Onanga quitte la république centrafricaine après 3 années à  la tête de la MINUSCA.

0
178
Cérémonie


Le salon des ambassadeurs du palais de la Renaissance a servi de cadre à  la cérémonie des adieux de M. Parfait ONANGA, Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations-Unies et Chef de la MINUSCA après 3 années en terre centrafricaine.
Cette cérémonie des adieux de M. Parfait ONANGA s’est déroulée dans le salon des ambassadeurs du palais de la Renaissance en présence de plusieurs responsables du système des Nations-Unis, des diplomates accrédités en République Centrafricaine, de quelques membres du gouvernement, des membres du cabinet de la Présidence et des membres du cabinet du ministère des Affaires Étrangères et des Centrafricains de l’Étranger.
Pour les loyaux services rendus au peuple centrafricain en faveur du retour de la paix, de la sécurité et de la réconciliation nationale, le Président TOUADERA a décerné à  M. Parfait ONANGA à  titre honorifique la cravate de commandeur dans l’ordre national de la reconnaissance Centrafrique.
Dans son discours de circonstance, M. Parfait ONANGA a affirmé que c’est avec « un cœur lourd et plein d’émotion qu’il a reçu cette distinction honorifique au nom du peuple centrafricain ». Il a exprimé le regret de partir tôt après tous les efforts déployés pour le retour de la paix en ces termes:» On ne traverse pas ensemble l’adversité des jours sombres et voir poindre à  l’horizon les lueurs de jours plus heureux pour après se quitter ». Cette distinction, dit-il, honore non seulement les artisans de la paix, mais aussi le peuple centrafricain et le Président TOUADERA pour ses efforts inlassables au profit de la paix.

Parfait ONANGA a renouvellé par sa voix l’appui des Nations-Unis qui selon lui est décidé à  accompagner le gouvernement dans son oeuvre du relèvement de la nation centrafricaine.
Selon ce dernier, la signature de l’accord de paix du 06 février marque un tournant décisif pour préserver l’unité et la paix afin de permettre au peuple centrafricain de « réaliser pleinement ses aspirations légitimes à  la paix, la justice, l’équité et la réconciliation.»

Source : ABangui

Laisser un commentaire