Sommet de l’UA: «L’Afrique avance, elle bouge», dit Smaïl Chergui

0
36
Smaïl


L’Union africaine n’est pas l’organisation impuissante que dénoncent ses détracteurs. C’est le message du commissaire Paix et sécurité de l’UA, Smaïl Chergui, qui vient de mener avec succès dix jours de négociation pour la paix en Centrafrique. Le diplomate algérien passe même à  l’offensive : il épingle l’ONU dans le dossier libyen. A la veille du 32e sommet de l’UA, Smaïl Chergui est au micro de Christophe Boisbouvier, l’un de nos envoyés spéciaux à  Addis-Abeba.

Quel est le bilan que vous faites de l’accord de Khartoum, signé ce 6 février à  Bangui, entre le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra et les représentants de 14 groupes armés, et négocié depuis le 24 janvier à  Khartoum, la capitale soudanaise, sous l’égide de l’Union africaine ?

Smaïl Chergui: C’est une très grande avancée. Cela nous a permis évidemment de réunir pour la première fois les 14 groupes armés avec le gouvernement. C’était cela l’objectif de cet exercice. Cet effort, je l’ai mené avec le soutien de Jean-Pierre Lacroix [Secrétaire général adjoint aux opérations de paix des Nations unies] et la région. C’était effectivement de faire en sorte que cet accord soit différent. Et surtout, on a mis en place un processus de suivi robuste.

Source : ABangui

Laisser un commentaire