République centrafricaine : Colonisation, au tour de la Russie

0
77
Des


Bangui (CNC) – La Centrafrique, terre de Boganda, porte bien son nom. Elle est située au cœur du continent et dont le sol regorge de richesses. Or, diamants, uranium et bien d’autres trésors cachés à  la vue de tous attirent bandits, mercenaires et autres scélérats désireux de faire fortune. Sur la terre, aux yeux de tous, la richesse est toujours présente par de denses forêts exploitables, un sol fertile où tout pousse aidé par une météo pluvieuse. Mais toutes ces richesses font notre malheur.

Malheur qui depuis 2013 fatigue, exaspère même le centrafricain lambda, presque impuissant alors qu’il recherche paix et sécurité. Plus de cinq (5) ans déjà , et toujours l’espoir de voir la situation s’améliorer. Un nouveau pays fait parler de lui en Centrafrique, et le plus souvent en opposition à  la France. Ce pays est considéré comme un pays ami alors s’il est tant ami que cela, pourquoi il est en opposition à  la France ? Au contraire, ils devraient travailler main dans la main pour aider et soutenir au maximum la Centrafrique.

La période de la colonisation française est très souvent remise en cause, mais la Russie est-elle blanche comme neige ?

Au 19ème siècle plusieurs russes sont venus sur le continent africain pour y mener des opérations, des recherches, guerroyer. Ils se sont installés principalement en Abyssinie, l’actuelle Ethiopie. Par exemple Egor Petrovitch Kovalesky, colonel mais aussi géologue s’est spécialisé dans l’ingénierie minière. Il a entre autre installé des moyens plus modernes d’extraction de minerai dans la vallée du Nil. Il a tenté d’installer une station de lavage de sable dans une région où l’or est présent mais ce fut un échec. Sa réussite ne fut pas totale mais elle a quand même permis à  la Russie de s’enrichir. Quelques années plus tard, un ministre du nom de Konstantin Pobedonostesev organisa une mission sur les rives de la mer rouge pour y fonder une base coloniale. L’aventurier Nikolaï Atchinov accompagné de 165 colons parvinrent en Abyssinie pour cette mission. A peine arrivé les problèmes commencent où les russes volent du bétail à  la population locale. Il s’en fallut de peu pour que la situation dégénère complètement. Leur lieu d’implantation fut appelé « Nouvelle Moscou ».

Présentement quelle est la situation ? l’exploitation et l’exportation des richesses du sol ne se font pas très bien car les groupes armés d’une part les exploitent et d’autres part des sociétés étrangères aussi malgré que le processus de Kimberley n’ai pas été ratifié. Récemment la société Lobaye Invest, branche de la Saint Petersbourg M Invest fondée par Yevgeny Prigozhin s’est installée sur différents sites diamantaires.

Curieusement, cette société est celle qui emploie les instructeurs russes pour les formations des FACA. N’y a-t-il pas anguille sous roche ?

La Russie ne fait-elle pas preuve de néocolonialisme en montrant officiellement à  tout le monde qu’elle intervient pour aider les FACA mais que de manière discrète elle est dotée d’une société minière dont les activités quant à  elles sont cachées ? les fils de la Volga ont même réussi à  s’imposer au gouvernement.

La colonisation est le fait de transformer un territoire pour le mettre sous sa dépendance. Que se passe-t-il à  présent ? Dépendance politique où la Russie n’est jamais bien loin des représentants de la Centrafrique. Dépendance économique en exploitant son sol et ce n’est que le début malheureusement permettant d’appauvrir toujours plus le pays, pour les enrichir. Dépendance médiatique où il est su par tout le monde que des journaux se font publier pour éditer des articles de leur part attisant la haine ainsi qu’une radio du nom de Lengo Songo. Sur les réseaux sociaux, l’action des russes pour manipuler doit certainement exister quand on sait qu’ils ont manipulé par ce biais les élections américaines et le Brexit.

Si ce n’est pas de la colonisation alors j’en perds mon français avant qu’il ne soit interdit !

Source : ABangui

Laisser un commentaire