Le gouvernement appelle la population au calme après la signature d’un accord de paix avec les groupes armés

0
213
Ange


Bangui, Le porte-parole du gouvernement, Ange Maxime Kazagui, a appelé la population centrafricaine au calme, jeudi 7 février 2019, après la signature avec les groupes armés d’un accord de paix dont le contenu demeure confidentiel.

« Le gouvernement demande à  la population de faire confiance au chef de l’Etat qu’elle a élu et qui s’est engagé à  restaurer la paix, la sécurité, la cohésion nationale et le développement économique », a déclaré M. Kazagui dans une mise au point sur les antennes des médias publics.

« Il reste quelques signatures qui seront apposées à  Addis-Abeba pendant le sommet de l’union Africaine dans les prochains jours avant la publication », a-t-il expliqué, ajoutant que, le moment venu, « l’accord sera diffusé dans les moindres détails, y compris les annexes ».

« Il n’y a aucun élément de compromission ni anticonstitutionnel dans cet accord », a-t-il souligné, avant de relever que celui-ci « comprend dans son corpus et dans ses annexes des mécanismes contraignants de mise en œuvre par les partis signataires et de suivi ».

La mise au point du porte-parole du gouvernement intervient au lendemain de la signature avec 14 groupes armés d’un accord global de paix dont le contenu n’a pas été rendu public par le gouvernement.

Conclu à  Khartoum, au Soudan, sous l’égide de l’Union africaine après 10 jours de négociations, cet accord vise un désarmement complet des groupes armés actifs dans plusieurs zones du territoire national depuis le renversement du régime du président François Bozizé le 24 mars 2013 par une coalition rebelle baptisée « Séléka » (alliance, en sango, langue nationale).

Source : ABangui

Laisser un commentaire