Centrafrique : signature définitive de l’accord de paix entre Bangui et les rebelles

0
66
Le


Le gouvernement de la République centrafricaine (RCA) et les 14 groupes armés reconnus du pays ont procédé mercredi à  Bangui la signature définitive de l’accord de paix auquel avaient abouti les pourparlers de dix jours à  Khartoum.

Lors de la cérémonie de signature, le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra s’est félicité de ce « moment historique ». « Le premier effet de cet accord est la cessation de toute violence contre les civils », a-t-il déclaré, soulignant avoir « tendu la main à  nos frères et nos soeurs des groupes armés ».

Le contenu de l’accord demeure dans l’ombre. Lors des négociations à  Khartoum, l’amnistie des groupes armés et le partage de pouvoir entre Bangui et les rebelles étaient parmi les sujets centraux.

Le président de la commission de l’Union africaine (UA) Moussa Faki Mahamat a assisté à  la cérémonie à  Bangui. « Nous restons très regardants sur l’application effective de cet accord », a-t-il indiqué, faisant allusion à  plusieurs accords de paix qui avaient été signés depuis le début de la crise centrafricaine en fin 2012 mais n’ont jamais été réellement appliqués.

Sous l’égide de l’UA soutenue par les Nations Unies (ONU), depuis le 24 janvier, les délégations des autorités centrafricaines et des 14 groupes armés se sont assises autour de la table de négociations à  Khartoum en vue d’ouvrir la voie de paix pour ce pays dont plus de la moitié de la population est en besoin d’assistance humanitaire, selon les chiffres de l’ONU. Un accord a été retrouvé samedi dernier, puis paraphé mardi à  Khartoum.

Depuis New York, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a réitéré l’engagement de l’ONU à  aider la RCA « à  ce stade critique », et a appelé les pays voisins, les organisations régionales et les partenaires internationaux à  soutenir l’application de l’accord.

Source : ABangui

Laisser un commentaire