République Centrafricaine : quel est le prix de l’accord de paix?

0
48
Smaïl


La RCA est suspendue à  un accord de paix qui doit être paraphé demain à  Bangui : « compromis » prometteur car c’est le plus large depuis le début du conflit entre groupes armés du Nord et gouvernement ; et incertain parce que c’est le 7ème en 6 ans et que les influences étrangères s’intensifient.

Samedi 2 février 2019, la Centrafrique aurait trouvé un nouvel accord de paix pour mettre un terme à  la guerre qui sévit dans le pays depuis 2013. Il s’agirait du 7e accord en six ans, le gouvernement centrafricain le paraphe demain avec les 14 groupes armés rebelles, à  Khartoum.

Cet événement se réalisera avec la participation du Tchad, du Soudan et sous l’égide de l’ONU et de l’Union africaine (UA). Ces 14 groupes sont représentés par les chefs des principaux mouvements des ex-rebelles musulmans de la Séléka et des milices chrétiennes et animistes anti-balaka.

La Séléka est l’ancienne coalition qui a renversé le président François Bozizé en mars 2013. Elle est entrée en conflit avec les anti-balaka, des milices d’autodéfense menés par des paysans. La signature de l’accord doit être officialisée dans la semaine à  Bangui.

Source : ABangui

Laisser un commentaire