Centrafrique : les jeunes leaders de la société civile invitent la population à  rester toujours en éveil sur le processus de la levée totale de l’embargo

0
160
Opération


« Le combat n’est pas encore perdu, mais le peuple centrafricain peut se réjouir déjà  d’une victoire remportée ». C’est du moins l’analyse succincte qu’a fait Héritier Doneng, l’un des leaders des jeunes qui ont organisé le lundi 28 janvier 2019, une grande marche de protestation contre le Conseil de sécurité de l’ONU, à  propos de la levée totale de l’embargo sur les armes à  destination de la RCA.

Héritier Doneng, assisté de son compagnon de lutte Jérémie Yadoungou, à  travers une déclaration faite le 01 février 2019 au Stade 20.000 places, a rendu public son point de vue sur la décision du Conseil de sécurité de l’ONU, reconduisant de ce fait et ce, jusqu’au mois de septembre prochain, l’embargo sur les armes à  destination de la RCA. Même si des mesures allégées ont été enregistrées, notamment l’autorisation de la Russie et la Chine à  fournir les armes à  la RCA, mais les centrafricains affichent leur désarroi face à  la proposition faite à  la France par le Conseil de sécurité de l’ONU, celle de lui faire parvenir à  nouveau, une nouvelle résolution d’ici le mois d’avril en vue de voir ce qu’il y’a lieu de faire au mois de septembre, s’agissant de la levée totale de l’embargo.

Pour Héritier Doneng, « le peuple centrafricain doit être toujours vigilant et mobilisé en suivant de près ce que la France est invitée à  faire. Nous savons tous ce que c’est la France qui est à  l’origine de cet embargo qui pèse sur la RCA et c’est elle qui doit proposer une vraie résolution au Conseil de sécurité afin la souffrance du peuple centrafricain soit abrégé. Les centrafricains doivent comprendre le moment venu, si l’embargo ne sera pas enlevé, que c’est la France qui, pour ses intérêts bien connus, veut maintenir le pays dans un chaos perpétuel…», a-t-il déclaré tout en qualifiant du succès la grande marche de protestation dont il a organisé.

Ce dernier, au micro de lepotentielcentrafricain.com, a remercié tous ses compatriotes centrafricains voire les médias nationaux qui n’ont cessé de dénoncer à  vive voix, les mauvaises pratiques de la France qui, à  travers le rapport erroné du comité de sanction, propose au Conseil de sécurité de l’ONU des résolutions bien taillées en sa faveur, celles d’avoir toujours la mainmise sur la RCA dans tous les domaines.

Jérémie Yadoungou, coordonnateur de « l’association Béafrica engagée » n’a pas passé par mille chemins, dans ses analyses a rendu responsable la France dans ses dégoutantes pratiques qui ne visent qu’à  engouffrer la RCA, mettant en difficulté les autorités qui sont élues démocratiquement par leur peuple. Tout comme Héritier Doneng, Jérémie Yadoungou qui est l’un des organisateurs de cette grande marche de protestation contre le Conseil de sécurité, a appelé tous les centrafricains à  maintenir leur position d’éveil afin de lancer des actions patriotiques visant à  réclamer ce dont la France et ses complices veulent de la RCA.

« Nous sommes toujours prêts et tiendront informer le peuple en temps réel sur l’évolution de la situation au niveau du Conseil de sécurité de l’ONU qui a les yeux braqués sur la France qui devra lui faire parvenir d’ici quelques mois, une nouvelle résolution qui pourrait mettre un terme à  l’embargo sur les FACA », conclu Héritier Doneng qui promet des farouches actions si les choses ne changent pas au Conseil de sécurité de l’ONU comme le souhaite le peuple centrafricain.

Bienvenu ANDALLA

Source : ABangui

Laisser un commentaire