République centrafricaine : village Dogo occupé par des hommes lourdement armés.

0
154

Occupé très tôt ce matin du vendredi 1er février 2019, le village Dogo, situé à une dizaine de kilomètres de la capitale provinciale de la Nana-Mambéré, est la cible d’une attaque armée d’un groupe lourdement armé encore non identifié.

 

Signalé par des nombreux déplacés qui affluent vers la capitale provinciale de la Nana-Mambéré, le village Dogo, situé à seulement 10 kilomètres de Bouar sur l’axe Carnot difficilement praticable, est occupé ce vendredi par un groupe des hommes en arme encore non identifiés officiellement.

Les soldats FACA, alertés de l’occupation de Dogo, sont partis patrouiller dans le secteur vers midi. Malheureusement, selon des sources locales, ils n’ont pas pu franchir la limite de 3 kilomètres de Bouar avant de rebrousser chemin une heure plus tard.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, le village est toujours occupé par les assaillants qui ne semblent pas être prêts à quitter le secteur.

S’agit-il des rebelles du 3R d’Ali Darassa ou du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) d’Abdoulaye Miskine ?

En tout cas le mystère demeure intact sur ce groupe non identifié.

Rappelons que les régions de l’ouest et du nord-ouest, depuis le début de la saison sèche, sont confrontées à des nombreux conflits entre les éleveurs peuls et les agriculteurs concernant l’utilisation des ressources naturelles. Ce qui pousse régulièrement l’une des deux parties à faire appel à certains groupes armés pour leur protection dans le cas d’affrontement violent.

 

Copyright©2019CNC.

Laisser un commentaire