Centrafrique : le Dg des impôts et des domaines Mathurin RAMADANE, un bon élève du ministre Henri-Marie DONDRA

0
120
Le


La Direction générale des Impôt et des Domaines (DGID), est l’une des structures sous tutelle du Ministère des Finances et du Budget qui contribué véritablement à  la croissance économique de la Républicaine Centrafricaine dont les institutions de Brettons-Wood ont témoigné leur reconnaissance au bon management du ministre Henri-Marie Dondra qui gérer les choses avec les cadres qu’il faut à  la place qu’il faut. Les personnalités du genre au Dg Mathurin RAMADANE.

C’est ce que le peuple centrafricain en a besoin pour le relèvement de son pays qui compte énormément sur les administrations fiscales, notamment la Direction générale des impôts et des domaines et ses structures déconcentrées au niveau des provinces.

L’année 2018 a été succès pour la DGID qui a réalisé un score incontestable, en termes de chiffres. Le ministre des finances a d’ailleurs lui-même, dans une correspondance, félicité le Dg Mathurin RAMADANE qui est aimé par l’ensemble des agents et cadres de sa direction générale. Le Dg RAMADANE n’a pas oublié de remercier les contribuables pour leur patriotisme, civisme et responsabilité qui ont permis à  la DGID de réaliser ces bons chiffres.

En tout cas, c’est un plan fiscal ambitieux pour la DGID qui reconnaisse l’engagement des contribuables à  l’accompagner dans la lourde tâche qui lui est confiée et les cadres et agents travaillent jour et nuit pour le développement du pays comme l’ont souhaité les hautes autorités du pays.

La DGID, grâce à  ses approches auprès des contribuables en ce qui est de la sensibilisation, ces derniers ont fait preuve de civisme en payant normalement leurs impôts et autres taxes légiférer par les textes fiscaux. C’est pourquoi en 2018, la DGID a atteint des résultats satisfaisants avec 55.901.703.621 milliards de FCFA, représentant un taux de 111, 38%. Quel score ! Alors que la prévision en cash était de 50.190.816.000 milliards de FCFA. Donc, une réalisation est faite en plus de 5.710.887.621 de FCFA. En clair, la DGID est allée au-delà  de ce qui a été fixé par les techniciens du Département. C’est effort très louable de la part du Dg RAMADANE qui bénéficie toujours du soutien indéfectible du ministre Henri-Marie DONDRA et de l’ensemble de ses collaborateurs de la DGID voire ceux du Département des Finances.

Dans cette dynamique bien appréciée par l’opinion nationale et internationale, le ministre des finances ne peut que travailler avec de tels cadres qui font très bien leur boulot, conformément aux directives données. C’est le sens même de la méritocratie que demandent le président de la République, le premier ministre et le ministre des finances qui sont fiers de leurs « bons élèves » qui accomplissement avec professionnalisme la vision politique du régime en place.

Pour le Dg RAMADANE, la DGID qu’il dirige ne peut qu’évoluer dans cette ligne, en maintenant toujours ce cadre permanent de partenariat avec les contribuables en vue d’atteindre encore cette année un score exorbitant. Votre site lepotentielcentrafricain.com dans ses enquêtes auprès des contribuables, s’est rendu effectivement compte des bons témoignages qui font état d’un parfait travail effectué par l’ensemble du personnel de la DGID.

La RCA aura son salut rien qu’avec les efforts que font certains de ses fils qui sont dignes et méritent vraiment un encouragement dans tous les sens. Le ministre DONDRA et le Dg RAMADANE, est un vrai duo d’un maître et son élève qui évoluent très dans les missions qui leur sont confiées.

Bienvenu ANDALLA

Source : ABangui

Laisser un commentaire