Ouverture à  Bangui d’une réunion de revue annuelle de la Banque mondiale

0
96
Robert


Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Félix Moloua, a ouvert, mercredi 30 janvier 2019 à  Bangui, les travaux d’une réunion de revue annuelle de portefeuille des projets financés par la Banque mondiale (BM), en présence du représentant résident de cette institution financière, Robert Boujaoude.

Cette rencontre regroupant une dizaine de Coordonnateurs des projets vise à  évaluer l’état d’avancement de chaque projet financé par ladite institution bancaire.

Le ministre Félix Moloua a indiqué qu’une instruction du président de la République, Faustin-Archange Touadéra, souligne que tous les projets financés par la Banque mondiale dans le cadre du Plan de Relèvement pour la Consolidation de la Paix en République Centrafricaine (RCPCA), doivent être réalisés dans les délais afin d’avoir d’autres financements pour d’autres projets.

Le membre du gouvernement a exhorté les responsables des projets supervisés par la Banque mondiale à  utiliser à  bon escient les ressources financières mises à  leur disposition dans le but d’avoir des résultats au niveau de la population bénéficiaire.

Le représentant de la BM, Robert Bojaoude, a relevé qu’il y a certains projets qui ont bien travaillé sur la base de leur cahier des charges, tandis que d’autres ont accusé du retard dans l’exécution des projets, et il y a lieu de les mettre sur la bonne voie pour avancer dans l’atteinte des objectifs.

Le Coordonnateur national du projet «Londo », Lucien Judicaà«l Montinda, respectant les clauses, a fait savoir que son « projet Londo comme les autres projets, a apporté un appui important auprès des populations vulnérables à  l’intérieur du pays ».

Selon lui, aujourd’hui le gouvernement et son ONG travaillent en partenariat comme les autres organisations non gouvernementales pour le redéploiement de l’autorité de l’Etat à  l’intérieur de la Centrafrique.

Il convient de signaler que cette assise a permis à  chaque Coordonnateur de faire le point sur son projet et sur les contraintes.

Source : ABangui

Laisser un commentaire